L'Argentine aborde mardi en position de force son ultime match de la première phase (groupe B), qualificatif pour les huitièmes de finale, au contraire de la France, finaliste en 2006, secouée par une violente crise avant d'affronter l'Afrique du Sud (groupe A).

Les Argentins ont leur destin en mains: ils seront qualifiés pour les huitièmes du Mondial 2010 en cas de victoire sur les Grecs, mais aussi de match nul ou même de défaite, combinée à une défaite de la Corée du Sud face au Nigeria. Symbole de la tranquillité d'esprit qui habite l'Argentine, le sélectionneur Diego Maradona devrait laisser de nombreux titulaires au repos, mais a souligné que son attaquant Lionel Messi serait présent au coup d'envoi.

La deuxième place se jouera entre la Grèce, le Nigeria et la Corée du Sud, qui s'affronteront à Durban.

Dans le groupe A, le vainqueur du match Uruguay-Mexique sera assuré d'accéder aux huitième de finales. Les deux équipes seront qualifiées en cas de match nul, mais les sélectionneurs des deux équipes ont repoussé toute idée d'arrangement avant le match. Un éventuel match nul serait notamment fatal à la France, finaliste en 2006 mais en position précaire, après sa défaite face au Mexique (0-2) le 17 juin. Surtout, les Français vont aborder leur confrontation avec l'Afrique du Sud à Bloemfontein dans des conditions particulières. Les joueurs ont refusé de s'entraîner dimanche pour protester contre l'exclusion de l'attaquant Nicolas Anelka, qui avait insulté le sélectionneur Raymond Domenech.

Sportmagazine.be, avec Belga

L'Argentine aborde mardi en position de force son ultime match de la première phase (groupe B), qualificatif pour les huitièmes de finale, au contraire de la France, finaliste en 2006, secouée par une violente crise avant d'affronter l'Afrique du Sud (groupe A). Les Argentins ont leur destin en mains: ils seront qualifiés pour les huitièmes du Mondial 2010 en cas de victoire sur les Grecs, mais aussi de match nul ou même de défaite, combinée à une défaite de la Corée du Sud face au Nigeria. Symbole de la tranquillité d'esprit qui habite l'Argentine, le sélectionneur Diego Maradona devrait laisser de nombreux titulaires au repos, mais a souligné que son attaquant Lionel Messi serait présent au coup d'envoi. La deuxième place se jouera entre la Grèce, le Nigeria et la Corée du Sud, qui s'affronteront à Durban. Dans le groupe A, le vainqueur du match Uruguay-Mexique sera assuré d'accéder aux huitième de finales. Les deux équipes seront qualifiées en cas de match nul, mais les sélectionneurs des deux équipes ont repoussé toute idée d'arrangement avant le match. Un éventuel match nul serait notamment fatal à la France, finaliste en 2006 mais en position précaire, après sa défaite face au Mexique (0-2) le 17 juin. Surtout, les Français vont aborder leur confrontation avec l'Afrique du Sud à Bloemfontein dans des conditions particulières. Les joueurs ont refusé de s'entraîner dimanche pour protester contre l'exclusion de l'attaquant Nicolas Anelka, qui avait insulté le sélectionneur Raymond Domenech.Sportmagazine.be, avec Belga