La Fédération internationale de football (FIFA) "continue d'étudier la question des sièges laissés vides" dans les stades lors de certaines rencontres du Mondial 2010, a déclaré lundi son porte-parole, Nicolas Maingot.

Interrogé sur les "trous" constatés surtout dans les stades de Pretoria et de Polokwane, la FIFA a reconnu "ne pas encore disposer de chiffres". "Bien sûr ce n'est pas idéal de voir des matches de Coupe du monde avec des sièges vides. C'est une question que nous sommes occupés à étudier dans son ensemble et il est difficile pour le moment de tirer des conclusions", a déclaré M. Maingot. "Cela dit, le taux de remplissage est très élevé. On est au-delà d'une moyenne de 50.000 spectateurs par match, proche de 51.000", s'est-il félicité.

La FIFA a exclu de distribuer des places gratuites. "Les billets sont bel et bien vendus mais pas utilisés. Le problèmes est de savoir pourquoi ces sièges restent inoccupés. Il n'est donc pas question de distribuer des tickets", a conclu le porte-parole.

LeVif.be, avec Belga

La Fédération internationale de football (FIFA) "continue d'étudier la question des sièges laissés vides" dans les stades lors de certaines rencontres du Mondial 2010, a déclaré lundi son porte-parole, Nicolas Maingot. Interrogé sur les "trous" constatés surtout dans les stades de Pretoria et de Polokwane, la FIFA a reconnu "ne pas encore disposer de chiffres". "Bien sûr ce n'est pas idéal de voir des matches de Coupe du monde avec des sièges vides. C'est une question que nous sommes occupés à étudier dans son ensemble et il est difficile pour le moment de tirer des conclusions", a déclaré M. Maingot. "Cela dit, le taux de remplissage est très élevé. On est au-delà d'une moyenne de 50.000 spectateurs par match, proche de 51.000", s'est-il félicité. La FIFA a exclu de distribuer des places gratuites. "Les billets sont bel et bien vendus mais pas utilisés. Le problèmes est de savoir pourquoi ces sièges restent inoccupés. Il n'est donc pas question de distribuer des tickets", a conclu le porte-parole. LeVif.be, avec Belga