Le triathlète de Cologne Jan Frodeno, champion olympique à Pékin en 2008 (6-ème à Londres), a abandonné en raison d'un tendon d'achille enflammé. Aernouts a couvert 1,9 km à la nage, 90 km à vélo et 21,1 km à pied 4h01:03. "Je ne me sentais pas aussi à l'aise que d'habitude", a raconté Aernouts. "Chaque mètre était éprouvant. Cela a commencé dès l'épreuve de natation. Je savais qu'il y avait de bons nageurs et des moins forts mais pas de moyens. Je n'ai pas été en mesure de m'immiscer dans le groupe de tête. Cela n'a pas marché à fond à vélo non plus et la course m'a semblée interminable. Quand vous vous sentez bien, le temps file. Dès le premier tour, j'ai compris que la course à pied allait également être pénible. Bref, je dois finalement être content avec cette 13-ème place. Même si j'étais venu ici avec d'autres ambitions." Chez les dames, l'Australienne Melissa Hauschildt (4h20:07) a fait honneur à son titre de super favorite. (Belga)

Le triathlète de Cologne Jan Frodeno, champion olympique à Pékin en 2008 (6-ème à Londres), a abandonné en raison d'un tendon d'achille enflammé. Aernouts a couvert 1,9 km à la nage, 90 km à vélo et 21,1 km à pied 4h01:03. "Je ne me sentais pas aussi à l'aise que d'habitude", a raconté Aernouts. "Chaque mètre était éprouvant. Cela a commencé dès l'épreuve de natation. Je savais qu'il y avait de bons nageurs et des moins forts mais pas de moyens. Je n'ai pas été en mesure de m'immiscer dans le groupe de tête. Cela n'a pas marché à fond à vélo non plus et la course m'a semblée interminable. Quand vous vous sentez bien, le temps file. Dès le premier tour, j'ai compris que la course à pied allait également être pénible. Bref, je dois finalement être content avec cette 13-ème place. Même si j'étais venu ici avec d'autres ambitions." Chez les dames, l'Australienne Melissa Hauschildt (4h20:07) a fait honneur à son titre de super favorite. (Belga)