Questionné par l'hebdomadaire allemand Die Zeit sur le point de savoir si le choix du Qatar n'avait pas été influencé par d'autres considérations que le sport, M. Blatter a répondu: "il y a eu des influences politiques directes". "Des chefs de gouvernement européens ont conseillé à leurs membres qui pouvaient voter de se prononcer pour le Qatar, parce qu'ils étaient liés à ce pays par des intérêts économiques importants", a ajouté M. Blatter. Concernant une éventuelle corruption lors de l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, M. Blatter a déclaré: "Nous venons de charger une nouvelle commission d'éthique indépendante de tout examiner une nouvelle fois, dont l'attribution du Mondial au Qatar". La Fifa a attribué en 2010, dans des conditions controversées, l'organisation du Mondial-2022 au Qatar. (Belga)

Questionné par l'hebdomadaire allemand Die Zeit sur le point de savoir si le choix du Qatar n'avait pas été influencé par d'autres considérations que le sport, M. Blatter a répondu: "il y a eu des influences politiques directes". "Des chefs de gouvernement européens ont conseillé à leurs membres qui pouvaient voter de se prononcer pour le Qatar, parce qu'ils étaient liés à ce pays par des intérêts économiques importants", a ajouté M. Blatter. Concernant une éventuelle corruption lors de l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, M. Blatter a déclaré: "Nous venons de charger une nouvelle commission d'éthique indépendante de tout examiner une nouvelle fois, dont l'attribution du Mondial au Qatar". La Fifa a attribué en 2010, dans des conditions controversées, l'organisation du Mondial-2022 au Qatar. (Belga)