Les responsables de la candidature de l'Angleterre à l'organisation du Mondial 2018 de football ont écrit aux 24 membres du comité exécutif de la FIFA pour se démarquer des enquêtes menées par les médias britanniques sur de présumés cas de corruption. "Nous espérons que la candidature de l'Angleterre ne sera pas jugée négativement en raison des activités de certains médias, indépendamment des vues de chacun sur leur conduite. Nous espérons que vous savez que nous n'exerçons aucun contrôle sur les médias britanniques", lit-on dans cette lettre, signée par Geoff Thompson, président du comité de candidature anglais et également un des vice-présidents de la FIFA, et dont l'AFP a obtenu une copie.

A la suite de la publication de plusieurs articles par le Sunday Times, la Fifa a commencé à examiner les accusations de corruption touchant certains de ses membres ainsi que les soupçons de collusion entre pays candidats. Par ailleurs, la BBC doit diffuser une enquête sur ces mêmes sujets trois jours avant la désignation du pays organisateur le 2 décembre à Zurich.

La Russie et deux candidatures jointes, Espagne-Portugal et Pays Bas-Belgique, sont également en lice.

Sportmagazine.be, avec Belga

Les responsables de la candidature de l'Angleterre à l'organisation du Mondial 2018 de football ont écrit aux 24 membres du comité exécutif de la FIFA pour se démarquer des enquêtes menées par les médias britanniques sur de présumés cas de corruption. "Nous espérons que la candidature de l'Angleterre ne sera pas jugée négativement en raison des activités de certains médias, indépendamment des vues de chacun sur leur conduite. Nous espérons que vous savez que nous n'exerçons aucun contrôle sur les médias britanniques", lit-on dans cette lettre, signée par Geoff Thompson, président du comité de candidature anglais et également un des vice-présidents de la FIFA, et dont l'AFP a obtenu une copie. A la suite de la publication de plusieurs articles par le Sunday Times, la Fifa a commencé à examiner les accusations de corruption touchant certains de ses membres ainsi que les soupçons de collusion entre pays candidats. Par ailleurs, la BBC doit diffuser une enquête sur ces mêmes sujets trois jours avant la désignation du pays organisateur le 2 décembre à Zurich. La Russie et deux candidatures jointes, Espagne-Portugal et Pays Bas-Belgique, sont également en lice.Sportmagazine.be, avec Belga