La candidature belgo-néerlandaise à l'organisation du Mondial 2018 de football a passé son dernier 'grand oral' devant le comité exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA), jeudi matin à 9h, à Zurich. Elle a insisté sur les avantages qu'offrait le caractère compact de cette candidature.

Michel D'Hooghe, ancien président de l'Union belge et membre du comité exécutif de la FIFA, s'est adressé en introduction à ses collègues pour apporter son soutien total au "The HollandBelgium Bid". Ruud Gullit, ancien Ballon d'Or et président de la candidature, a rappelé les six points forts de la candidature: compacité, écologie, force économique des deux pays, situation au coeur de l'Europe, vitrine d'une candidature commune, et héritage. Johan Cruyff a insisté sur le rôle auprès des jeunes et sur le programme 'World Coaches' qui sera mis en place, Jean-Marie Pfaff a évoqué l'aspect festif qui entourera la compétition, Guus Hiddink les avantages d'une compétition sur un territoire réduit et Gullit sur le fait que de tous les membres fondateurs de la FIFA, seuls les Pays-Bas et la Belgique n'ont pas encore organisé de Mondial.

Les Premiers ministres Yves Leterme et Mark Rutte ont rappelé le soutien total de leur gouvernement respectif. Sous le slogan 'Together for great goals' (Ensemble vers de grands objectifs), la présentation a été illustrée par de nombreux petits films rappelant notamment les Diable Rouges au Mondial 1986; Paul Van Himst dans un hélicoptère ventant la proximité des sites et enfin Romelu Lukaku et Wesley Sneijder, abordant l'aspect écologique du projet commun.

On ne sait pas évidemment si cette présentation aura positivement marqué les esprits des 22 membres votants du comité exécutif de la FIFA. Mais une chose semble sûre déjà: les médias internationaux l'ont appréciée. "Impressionnant et de grande classe", a commenté un reporter de l'agence internationale Reuters. "Très sympathique et bon", a jugé un journaliste français de l'AFP.

Plusieurs centaines de journalistes ont suivi la présentation depuis le centre de presse à Zurich. Beaucoup ont apprécié la manière dont Ruud Gullit et les autres orateurs se sont adressés aux membres de la FIFA. "La présentation a concerné le football. Vous l'avez bien compris" a déclaré un journaliste anglais au porte-parole de la fédération néerlandaise qui a aussi reçu des compliments de journalistes italien, allemand et espagnol.

Sportmagazine.be, avec Belga

La candidature belgo-néerlandaise à l'organisation du Mondial 2018 de football a passé son dernier 'grand oral' devant le comité exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA), jeudi matin à 9h, à Zurich. Elle a insisté sur les avantages qu'offrait le caractère compact de cette candidature. Michel D'Hooghe, ancien président de l'Union belge et membre du comité exécutif de la FIFA, s'est adressé en introduction à ses collègues pour apporter son soutien total au "The HollandBelgium Bid". Ruud Gullit, ancien Ballon d'Or et président de la candidature, a rappelé les six points forts de la candidature: compacité, écologie, force économique des deux pays, situation au coeur de l'Europe, vitrine d'une candidature commune, et héritage. Johan Cruyff a insisté sur le rôle auprès des jeunes et sur le programme 'World Coaches' qui sera mis en place, Jean-Marie Pfaff a évoqué l'aspect festif qui entourera la compétition, Guus Hiddink les avantages d'une compétition sur un territoire réduit et Gullit sur le fait que de tous les membres fondateurs de la FIFA, seuls les Pays-Bas et la Belgique n'ont pas encore organisé de Mondial. Les Premiers ministres Yves Leterme et Mark Rutte ont rappelé le soutien total de leur gouvernement respectif. Sous le slogan 'Together for great goals' (Ensemble vers de grands objectifs), la présentation a été illustrée par de nombreux petits films rappelant notamment les Diable Rouges au Mondial 1986; Paul Van Himst dans un hélicoptère ventant la proximité des sites et enfin Romelu Lukaku et Wesley Sneijder, abordant l'aspect écologique du projet commun. On ne sait pas évidemment si cette présentation aura positivement marqué les esprits des 22 membres votants du comité exécutif de la FIFA. Mais une chose semble sûre déjà: les médias internationaux l'ont appréciée. "Impressionnant et de grande classe", a commenté un reporter de l'agence internationale Reuters. "Très sympathique et bon", a jugé un journaliste français de l'AFP. Plusieurs centaines de journalistes ont suivi la présentation depuis le centre de presse à Zurich. Beaucoup ont apprécié la manière dont Ruud Gullit et les autres orateurs se sont adressés aux membres de la FIFA. "La présentation a concerné le football. Vous l'avez bien compris" a déclaré un journaliste anglais au porte-parole de la fédération néerlandaise qui a aussi reçu des compliments de journalistes italien, allemand et espagnol. Sportmagazine.be, avec Belga