Annoncée lundi par la sélection, le forfait du "Tigre" a douché les espoirs des supporters colombiens, à commencer par le chef de l'Etat Juan Manuel Santos. L'entraîneur argentin Jose Pekerman a appelé à "croire en ce groupe" et à "ses grandes ambitions" dans un groupe C à sa portée avec la Côte d'ivoire, la Grèce et le Japon. Mais le moral n'était pas au beau fixe mardi en Colombie, à l'image des journaux où apparaît le visage grave du joueur lors de la conférence de presse. "Triste Tigre", titre El Espectador, tandis que le journal régional El Pais de Cali n'hésite pas à évoquer "l'heure la plus triste de la Colombie". L'absence de Falcao, artisan principal de la qualification de l'équipe pour la Coupe du monde à laquelle elle n'avait plus participé depuis 1998, a aussi ravivé une véritable haine à l'encontre de son involontaire bourreau. Soner Ertek, défenseur de l'équipe de Chasselain en quatrième division française, est redevenu l'un des principaux mots clés des moteurs de recherche sur internet en Colombie. Sur Twitter, il figure ainsi parmi les sujets les plus évoqués. Son nom est automatiquement associé dans les recherches aux mots "tuer" et "la mort" Après sa blessure, Falcao avait tenu à dédouaner le joueur amateur dans un message sur Twitter: "Ne te sens pas coupable pour ce qui est arrivé. Ce sont des accidents du football". (Belga)

Annoncée lundi par la sélection, le forfait du "Tigre" a douché les espoirs des supporters colombiens, à commencer par le chef de l'Etat Juan Manuel Santos. L'entraîneur argentin Jose Pekerman a appelé à "croire en ce groupe" et à "ses grandes ambitions" dans un groupe C à sa portée avec la Côte d'ivoire, la Grèce et le Japon. Mais le moral n'était pas au beau fixe mardi en Colombie, à l'image des journaux où apparaît le visage grave du joueur lors de la conférence de presse. "Triste Tigre", titre El Espectador, tandis que le journal régional El Pais de Cali n'hésite pas à évoquer "l'heure la plus triste de la Colombie". L'absence de Falcao, artisan principal de la qualification de l'équipe pour la Coupe du monde à laquelle elle n'avait plus participé depuis 1998, a aussi ravivé une véritable haine à l'encontre de son involontaire bourreau. Soner Ertek, défenseur de l'équipe de Chasselain en quatrième division française, est redevenu l'un des principaux mots clés des moteurs de recherche sur internet en Colombie. Sur Twitter, il figure ainsi parmi les sujets les plus évoqués. Son nom est automatiquement associé dans les recherches aux mots "tuer" et "la mort" Après sa blessure, Falcao avait tenu à dédouaner le joueur amateur dans un message sur Twitter: "Ne te sens pas coupable pour ce qui est arrivé. Ce sont des accidents du football". (Belga)