"Je reste fidèle à notre philosophie, je veux que nous jouions au football", a-t-il déclaré lundi en conférence de presse avant de diriger un dernier entraînement des Belges à l'Estadio Mineirao de Belo Horizonte. "Ce fut notre leitmotiv en phase de qualifications et je ne veux pas le changer parce que nous nous retrouvons en Coupe du monde. Nous continuons de regarder match après match tout en rivalisant avec nos armes. Nous ne nous soucions pas des autres mais nous concentrons sur notre jeu", a encore expliqué Wilmots. "S'il y a beaucoup de pression sur nos épaules? Cela reste du football", a répété l'entraîneur belge. "Quand un enfant malade se trouve à l'hôpital, là il y a de la pression. Il faut pouvoir relativiser. Le plus important c'est de ne pas avoir de regrets en fin de Mondial. Il faut prendre du plaisir, oser jouer et être compétitif. Il ne faut pas commencer notre tournoi de manière nerveuse, mais rester patient. Les décisions tombent souvent dans les vingt dernières minutes. Nous avons des plans A-, B- et C. Nous verrons bien comment la rencontre se déroule." . (Belga)

"Je reste fidèle à notre philosophie, je veux que nous jouions au football", a-t-il déclaré lundi en conférence de presse avant de diriger un dernier entraînement des Belges à l'Estadio Mineirao de Belo Horizonte. "Ce fut notre leitmotiv en phase de qualifications et je ne veux pas le changer parce que nous nous retrouvons en Coupe du monde. Nous continuons de regarder match après match tout en rivalisant avec nos armes. Nous ne nous soucions pas des autres mais nous concentrons sur notre jeu", a encore expliqué Wilmots. "S'il y a beaucoup de pression sur nos épaules? Cela reste du football", a répété l'entraîneur belge. "Quand un enfant malade se trouve à l'hôpital, là il y a de la pression. Il faut pouvoir relativiser. Le plus important c'est de ne pas avoir de regrets en fin de Mondial. Il faut prendre du plaisir, oser jouer et être compétitif. Il ne faut pas commencer notre tournoi de manière nerveuse, mais rester patient. Les décisions tombent souvent dans les vingt dernières minutes. Nous avons des plans A-, B- et C. Nous verrons bien comment la rencontre se déroule." . (Belga)