Wilmots a son équipe en tête. "Mon seul point d'interrogation se situe derrière le nom de Vincent Kompany", a-t-il ajouté dans les catacombes du stade du Maracana. "Il reprend l'entraînement collectif, les choses sont claires pour moi. Je connais la façon dont nous voulons aborder les Russes, mais vous ne pouvez pas savoir laquelle", a-t-il ajouté en souriant. L'homologue de Wilmots sera dimanche le prestigieux Italien Fabio Capello. "Il a été dans dans tous les grands clubs et possède un magnifique palmarès. J'ai été surpris qu'il ait fait jouer la Russie de manière aussi attentiste et statique face à la Corée du Sud. Il est bien possible que dimanche ce soit un jeu tactique entre lui et moi." "Nous voulons faire le jeu mais nous n'allons certainement pas donner les espaces qu'ils espèrent. On ne peut jamais prévoir le scénario d'un match. Ils jouent un 4-3-3, mais peuvent changer en 4-4-2. J'ai deux à trois capitaines sur le terrain. Nous sommes bien préparés et capables de vite nous adapter." (Belga)

Wilmots a son équipe en tête. "Mon seul point d'interrogation se situe derrière le nom de Vincent Kompany", a-t-il ajouté dans les catacombes du stade du Maracana. "Il reprend l'entraînement collectif, les choses sont claires pour moi. Je connais la façon dont nous voulons aborder les Russes, mais vous ne pouvez pas savoir laquelle", a-t-il ajouté en souriant. L'homologue de Wilmots sera dimanche le prestigieux Italien Fabio Capello. "Il a été dans dans tous les grands clubs et possède un magnifique palmarès. J'ai été surpris qu'il ait fait jouer la Russie de manière aussi attentiste et statique face à la Corée du Sud. Il est bien possible que dimanche ce soit un jeu tactique entre lui et moi." "Nous voulons faire le jeu mais nous n'allons certainement pas donner les espaces qu'ils espèrent. On ne peut jamais prévoir le scénario d'un match. Ils jouent un 4-3-3, mais peuvent changer en 4-4-2. J'ai deux à trois capitaines sur le terrain. Nous sommes bien préparés et capables de vite nous adapter." (Belga)