"Le match a été très tactique avec deux équipes qui ont fait leur devoir", a-t-il poursuivi. "La première période a été assez fermée mais la rencontre était quand même assez étrangement très intense. Après une heure de jeu, plusieurs joueurs ont été victimes de crampes: ça veut tout dire. Dans le final, les Russes n'avaient plus d'essence. Nous étions tout simplement plus forts physiquement". Comme contre l'Algérie, le but est venu d'un joueur monté en cours de match. "Je sentais que nous pouvions forcer la décision. Quand tu vois qu'à un moment donné, les adversaires regardent leurs pieds, c'est le moment d'oser pour gagner le match. C'est pour cela que j'ai fait monter des joueurs frais capables de jouer dans la profondeur. Je devais faire comprendre à mon équipe que j'avais l'envie de gagner ce match. C'est la force de notre groupe. Tous les joueurs ont faim et ceux qui sont sur le banc ont envie de montrer ce dont ils sont capables. Ils veulent faire la différence lorsqu'ils montent au jeu. Certaines personnes ont souri quand j'ai convoqué Origi. Maintenant, je crois que tout le monde le connaît bien", a conclu Wilmost en souriant. (Belga)

"Le match a été très tactique avec deux équipes qui ont fait leur devoir", a-t-il poursuivi. "La première période a été assez fermée mais la rencontre était quand même assez étrangement très intense. Après une heure de jeu, plusieurs joueurs ont été victimes de crampes: ça veut tout dire. Dans le final, les Russes n'avaient plus d'essence. Nous étions tout simplement plus forts physiquement". Comme contre l'Algérie, le but est venu d'un joueur monté en cours de match. "Je sentais que nous pouvions forcer la décision. Quand tu vois qu'à un moment donné, les adversaires regardent leurs pieds, c'est le moment d'oser pour gagner le match. C'est pour cela que j'ai fait monter des joueurs frais capables de jouer dans la profondeur. Je devais faire comprendre à mon équipe que j'avais l'envie de gagner ce match. C'est la force de notre groupe. Tous les joueurs ont faim et ceux qui sont sur le banc ont envie de montrer ce dont ils sont capables. Ils veulent faire la différence lorsqu'ils montent au jeu. Certaines personnes ont souri quand j'ai convoqué Origi. Maintenant, je crois que tout le monde le connaît bien", a conclu Wilmost en souriant. (Belga)