Wilmots reste toutefois les pieds sur terre. "En football et certainement à la Coupe du monde tout est possible et dépend des petits détails. Regardez les grands pays comme l'Espagne, l'Angleterre et même l'Italie", a-t-il rappelé. "On peut vite passer de l'euphorie au drame national. Nous avons un bon groupe, tout est bien préparé et cette génération peut écrire un beau chapitre de l'histoire. Notre objectif est d'aller aussi loin que possible durant les quatre prochaines années", a-t-il prévenu. Wilmots a aussi souligné le bon comportement jusqu'à présent des équipes sud-américaines. "En décembre j'avais déjà dit que des pays comme le Chili et la Colombie iraient loin dans ce Mondial. Ils jouent bien groupés, ont une classe individuelle et peuvent très rapidement contrer. Leur force réside surtout aussi dans le mental, ils peuvent se transcender." (Belga)

Wilmots reste toutefois les pieds sur terre. "En football et certainement à la Coupe du monde tout est possible et dépend des petits détails. Regardez les grands pays comme l'Espagne, l'Angleterre et même l'Italie", a-t-il rappelé. "On peut vite passer de l'euphorie au drame national. Nous avons un bon groupe, tout est bien préparé et cette génération peut écrire un beau chapitre de l'histoire. Notre objectif est d'aller aussi loin que possible durant les quatre prochaines années", a-t-il prévenu. Wilmots a aussi souligné le bon comportement jusqu'à présent des équipes sud-américaines. "En décembre j'avais déjà dit que des pays comme le Chili et la Colombie iraient loin dans ce Mondial. Ils jouent bien groupés, ont une classe individuelle et peuvent très rapidement contrer. Leur force réside surtout aussi dans le mental, ils peuvent se transcender." (Belga)