"J'ai entamé la partie avec Nacer et Moussa parce que je voulais une composition favorisant notre possession de balle. On voulait les priver de ballon pour qu'ils courent derrière le cuir. Un match se construit sur 90 minutes et je ne regrette pas mes premiers choix. On commet une erreur en leur permettant d'ouvrir la marque, mais les joueurs ont géré ça calmement. ", a expliqué Wilmots. "Nous n'avons pas trouvé la solution avant le repos contre un adversaire qui ne voulait pas jouer au football, mais je savais qu'il fallait rester patient." "Durant la pause, j'ai dit à mes joueurs que j'étais persuadé que nous allions marquer et que les Algériens craqueraient. Quand on voit alors que l'on a six occasions de but et l'Algérie une seule, on doit avouer que la victoire est méritée. Et encore, un penalty... A part ce +péno+, notre gardien Thibaut Courtois n'a rien eu à faire. Ceux qui pensaient que nous battrions l'Algérie avec quatre ou cinq buts d'écart, se trompaient. C'est une Coupe du monde et rien n'est facile dans ce genre de tournoi", a conclu le coach des Diables. . (Belga)

"J'ai entamé la partie avec Nacer et Moussa parce que je voulais une composition favorisant notre possession de balle. On voulait les priver de ballon pour qu'ils courent derrière le cuir. Un match se construit sur 90 minutes et je ne regrette pas mes premiers choix. On commet une erreur en leur permettant d'ouvrir la marque, mais les joueurs ont géré ça calmement. ", a expliqué Wilmots. "Nous n'avons pas trouvé la solution avant le repos contre un adversaire qui ne voulait pas jouer au football, mais je savais qu'il fallait rester patient." "Durant la pause, j'ai dit à mes joueurs que j'étais persuadé que nous allions marquer et que les Algériens craqueraient. Quand on voit alors que l'on a six occasions de but et l'Algérie une seule, on doit avouer que la victoire est méritée. Et encore, un penalty... A part ce +péno+, notre gardien Thibaut Courtois n'a rien eu à faire. Ceux qui pensaient que nous battrions l'Algérie avec quatre ou cinq buts d'écart, se trompaient. C'est une Coupe du monde et rien n'est facile dans ce genre de tournoi", a conclu le coach des Diables. . (Belga)