L'avion a été arrosé par deux camions de pompiers. La délégation belge, emmenée par Marc Wilmots, est descendue sur le tarmac, accueillie par une haie d'honneur de stewards et hôtesses de l'air. Au bas de l'escalator, le premier ministre Elio Di Rupo a serré la main de chacun des Diables Rouges avant que ceux-ci ne rentrent dans le bus qui les attendait sur le tarmac. Le bus emmenant l'équipe belge quitte directement l'aéroport pour rejoindre un hôtel à proximité. Les Diables Rouges sont ensuite attendus pour 17 heures au Palais Royal où ils seront félicités par le Roi Philippe et la Reine Mathilde. On ne sait toujours pas avec certitude si de quelconques festivités, conviant les supporters, en l'honneur de l'équipe nationale se tiendront. Le dernier mot revient aux joueurs et à l'Union belge de football. La Ville de Bruxelles se tient en tous cas prête pour permettre le déroulement d'un tel événement. Un petit podium et des barrières ont été installés Place des Palais. (Belga)

L'avion a été arrosé par deux camions de pompiers. La délégation belge, emmenée par Marc Wilmots, est descendue sur le tarmac, accueillie par une haie d'honneur de stewards et hôtesses de l'air. Au bas de l'escalator, le premier ministre Elio Di Rupo a serré la main de chacun des Diables Rouges avant que ceux-ci ne rentrent dans le bus qui les attendait sur le tarmac. Le bus emmenant l'équipe belge quitte directement l'aéroport pour rejoindre un hôtel à proximité. Les Diables Rouges sont ensuite attendus pour 17 heures au Palais Royal où ils seront félicités par le Roi Philippe et la Reine Mathilde. On ne sait toujours pas avec certitude si de quelconques festivités, conviant les supporters, en l'honneur de l'équipe nationale se tiendront. Le dernier mot revient aux joueurs et à l'Union belge de football. La Ville de Bruxelles se tient en tous cas prête pour permettre le déroulement d'un tel événement. Un petit podium et des barrières ont été installés Place des Palais. (Belga)