Mario Ferri, un Italien de 27 ans, a fait une irruption remarquée dans l'Arena Fonte Nova à Salvador de Bahia. Il a feinté un handicap physique, se trouvant dans un fauteuil roulant avant de monter sur la pelouse, sans doute pour être plus proche du terrain. Il portait un t-shirt avec la mention "Sauver les enfants des favelas". La police fédérale brésilienne a reçu un rapport d'Interpol qui stipule que Mario Ferri est interdit de stade en Angleterre et en Italie, où il a déjà perturbé des rencontres également. Il a été libéré par la police après avoir payé une amende. Le chef de la police fédérale brésilienne a déclaré aux médias brésiliens "qu'il a été prié de quitter le pays endéans les trois jours ou il sera expulsé immédiatement." Malgré qu'il soit fiché par Interpol, il n'a pas pu être détecté en arrivant au Brésil car son nom ne figurait pas dans les fichiers de la police sud-américaine. Le commissaire de la police internationale a ajouté que Mario Ferri dispose également d'un "dossier volumineux pour cause d'outrage à agent, de désordre public, d'infraction contre le patrimoine et d'incitation à la violence dans les stades." (Belga)

Mario Ferri, un Italien de 27 ans, a fait une irruption remarquée dans l'Arena Fonte Nova à Salvador de Bahia. Il a feinté un handicap physique, se trouvant dans un fauteuil roulant avant de monter sur la pelouse, sans doute pour être plus proche du terrain. Il portait un t-shirt avec la mention "Sauver les enfants des favelas". La police fédérale brésilienne a reçu un rapport d'Interpol qui stipule que Mario Ferri est interdit de stade en Angleterre et en Italie, où il a déjà perturbé des rencontres également. Il a été libéré par la police après avoir payé une amende. Le chef de la police fédérale brésilienne a déclaré aux médias brésiliens "qu'il a été prié de quitter le pays endéans les trois jours ou il sera expulsé immédiatement." Malgré qu'il soit fiché par Interpol, il n'a pas pu être détecté en arrivant au Brésil car son nom ne figurait pas dans les fichiers de la police sud-américaine. Le commissaire de la police internationale a ajouté que Mario Ferri dispose également d'un "dossier volumineux pour cause d'outrage à agent, de désordre public, d'infraction contre le patrimoine et d'incitation à la violence dans les stades." (Belga)