"Je vais quitter le ministère. Je pense que ce sera début décembre, quand sera achevé le cycle de la remise des stades" à la Fédération internationale de football (Fifa), a déclaré à la presse M. Rebelo. "Nous voulons remplir le chronogramme établi et avoir prêts les 12 stades des 12 villes hôtes" qui accueilleront les matches du Mondial, a-t-il déclaré. Le Brésil doit remettre impérativement les 12 stades à la Fifa au plus tard le 31 décembre, soit un peu moins de six mois avant le début de la compétition, afin que les enceintes sportives puissent faire l'objet de toute une série de tests. Le ministre brésilien a précisé ne pas encore avoir notifié officiellement sa décision à la présidente Dilma Rousseff. En démissionnant début décembre, il quitterait ses fonctions à six mois pile du Mondial, alors que la Fifa estime que le Brésil a encore du chemin à parcourir pour être fin prêt. M. Rebelo est membre du Parti communiste du Brésil - allié du Parti des travailleurs (PT) au pouvoir- qui l'a déjà désigné comme pré-candidat au poste de gouverneur de l'Etat de Sao Paulo. (Belga)

"Je vais quitter le ministère. Je pense que ce sera début décembre, quand sera achevé le cycle de la remise des stades" à la Fédération internationale de football (Fifa), a déclaré à la presse M. Rebelo. "Nous voulons remplir le chronogramme établi et avoir prêts les 12 stades des 12 villes hôtes" qui accueilleront les matches du Mondial, a-t-il déclaré. Le Brésil doit remettre impérativement les 12 stades à la Fifa au plus tard le 31 décembre, soit un peu moins de six mois avant le début de la compétition, afin que les enceintes sportives puissent faire l'objet de toute une série de tests. Le ministre brésilien a précisé ne pas encore avoir notifié officiellement sa décision à la présidente Dilma Rousseff. En démissionnant début décembre, il quitterait ses fonctions à six mois pile du Mondial, alors que la Fifa estime que le Brésil a encore du chemin à parcourir pour être fin prêt. M. Rebelo est membre du Parti communiste du Brésil - allié du Parti des travailleurs (PT) au pouvoir- qui l'a déjà désigné comme pré-candidat au poste de gouverneur de l'Etat de Sao Paulo. (Belga)