"C'était une action normale. Je n'ai jamais eu l'intention de faire mal au joueur. Quand je suis sur le terrain, je fais tout pour défendre mon pays et le maillot mais sans intention de blesser un adversaire", a déclaré l'arrière de Naples à la télévision brésilienne Globo. "C'était un match que les deux équipes voulaient gagner. C'était devenu un peu chaud. Il y avait des tacles forts mais les Brésiliens faisaient pareils. C'est normal. Je n'ai pas fait l'action en voulant lui fracturer la colonne. Je défendais mon pays. C'est une chose très triste. Et j'espère que pour le joueur, qu'avec l'aide de Dieu que ce ne soit pas quelque chose de plus grave, parce que tout le monde sait que c'est un grand talent pour le Brésil", a-t-il conclu. Neymar a été violemment heurté dans le dos par le Colombien Zuniga à la fin du quart de finale remporté par le Brésil (2-1) et souffre d'une légère fracture lombaire qui le privera de la fin du Mondial. . (Belga)

"C'était une action normale. Je n'ai jamais eu l'intention de faire mal au joueur. Quand je suis sur le terrain, je fais tout pour défendre mon pays et le maillot mais sans intention de blesser un adversaire", a déclaré l'arrière de Naples à la télévision brésilienne Globo. "C'était un match que les deux équipes voulaient gagner. C'était devenu un peu chaud. Il y avait des tacles forts mais les Brésiliens faisaient pareils. C'est normal. Je n'ai pas fait l'action en voulant lui fracturer la colonne. Je défendais mon pays. C'est une chose très triste. Et j'espère que pour le joueur, qu'avec l'aide de Dieu que ce ne soit pas quelque chose de plus grave, parce que tout le monde sait que c'est un grand talent pour le Brésil", a-t-il conclu. Neymar a été violemment heurté dans le dos par le Colombien Zuniga à la fin du quart de finale remporté par le Brésil (2-1) et souffre d'une légère fracture lombaire qui le privera de la fin du Mondial. . (Belga)