Dans un communiqué envoyé à l'AFP, la police civile précise avoir saisi des billets fournis à titre gracieux à des parraineurs, des organisations non gouvernementales (ONG) et à la commission technique de la sélection brésilienne. "Nous détenons des éléments qui donnent à penser qu'ils avaient des contacts avec quelqu'un de la Fifa. Sur la voiture de l'Algérien, par exemple, était apposé un autocollant qui donnait accès à n'importe quel événement privé de la Fifa. L'enquête est encore en cours", a déclaré le commissaire Fabio Barucke dans le communiqué. Selon lui, le réseau empochait environ un million de reais (près de 332.000 euros) par match. L'incarcération des onze suspects (neuf à Rio et deux à Sao Paulo) a été décidée par le Tribunal spécial du Supporteur. L'opération policière a également donné lieu à vingt mandats de perquisition dans différents quartiers de Rio. Outre cent billets d'entrée, la police a confisqué des documents, des ordinateurs, 10.000 reais (3.350 euros), des dollars, des ordinateurs et des portables. Les détenus vont être poursuivis pour blanchiment d'argent, association de malfaiteur et revente au marché noir. "Ils ont avoué qu'ils avaient déjà participé à quatre Coupes du monde. Là où il y a Mondial, cette organisation va dans le pays hôte", a encore indiqué le commissaire. (Belga)

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, la police civile précise avoir saisi des billets fournis à titre gracieux à des parraineurs, des organisations non gouvernementales (ONG) et à la commission technique de la sélection brésilienne. "Nous détenons des éléments qui donnent à penser qu'ils avaient des contacts avec quelqu'un de la Fifa. Sur la voiture de l'Algérien, par exemple, était apposé un autocollant qui donnait accès à n'importe quel événement privé de la Fifa. L'enquête est encore en cours", a déclaré le commissaire Fabio Barucke dans le communiqué. Selon lui, le réseau empochait environ un million de reais (près de 332.000 euros) par match. L'incarcération des onze suspects (neuf à Rio et deux à Sao Paulo) a été décidée par le Tribunal spécial du Supporteur. L'opération policière a également donné lieu à vingt mandats de perquisition dans différents quartiers de Rio. Outre cent billets d'entrée, la police a confisqué des documents, des ordinateurs, 10.000 reais (3.350 euros), des dollars, des ordinateurs et des portables. Les détenus vont être poursuivis pour blanchiment d'argent, association de malfaiteur et revente au marché noir. "Ils ont avoué qu'ils avaient déjà participé à quatre Coupes du monde. Là où il y a Mondial, cette organisation va dans le pays hôte", a encore indiqué le commissaire. (Belga)