Pour ce duel face à la Corée du Sud, Marc Wilmots avait procédé à sept modifications dans son onze de base, par rapport au match gagné dimanche contre la Russie (1-0), qui avait ouvert les portes des 8e de finale. C'est ainsi qu'Adnan Januzaj, la star montante de Manchester United, fêtait sa première cap. Kevin Mirallas était lui aligné en pointe, Romelu Lukaku et Divock Origi débutant sur le banc. Les Diables ne parvenaient pas à faire la différence en première mi-temps. Mertens manquait une occasion quatre étoiles à la 25e minute. A la demi-heure, Ki, d'un puissant tir à ras de terre, forçait Courtois à la détente, et sur le corner qui suivit, Defour sauvait les siens sur sa ligne. Ce fut une des dernières actions du médian de Porto, exclu juste avant la mi-temps pour avoir laissé traîner les crampons sur Kim Shin-Wook. Comme lors des deux premiers matches des Belges, il fallut attendre les 20 dernières minutes pour voir les Diables faire trembler les filets, alors que Courtois avait étét sauvé par sa transversale sur un centre-tir de Son Heung-Min à l'heure de jeu. Le but tombait à la 77e. Origi, monté à la 60e en remplacement de Mertens, décochait un puissant tir à ras de terre, que le gardien coréen ne pouvait que repousser. Vertonghen avait suivi et envoyait le cuir au fond des filets, permettant à la Belgique de signer leur premier 9/9 en Coupe du monde. Et aussi de terminer à la 1e place du groupe H, synonyme de 8e contre les Etats-Unis mardi. L'Allemagne, cela sera pour l'Algérie, qui termine 2e du groupe avec 4 points, devant la Russie (2) et la Corée du Sud (1). La Russie ne tardait pas à prendre l'avantage. Sur un centre parfait de la gauche de Kombarov, Kokorin s'élevait dans le rectangle algérien et ouvrait le score d'une tête dans la lucarne après six minutes. L'égalisation tombait à l'heure de jeu, en reprenant victorieusement de la tête un coup franc de Brahimi. Un but qui vaut de l'or pour les Fennecs, qualifiés pour les 8e de finale d'une Coupe du monde pour la première fois de leur histoire. L'Algérie sera opposée à l'Allemagne lundi à Porto Alegre, avec sans doute en doute le souvenir de la victoire des Fennecs sur la Mannschaft lors du Mondial 1982. (Belga)

Pour ce duel face à la Corée du Sud, Marc Wilmots avait procédé à sept modifications dans son onze de base, par rapport au match gagné dimanche contre la Russie (1-0), qui avait ouvert les portes des 8e de finale. C'est ainsi qu'Adnan Januzaj, la star montante de Manchester United, fêtait sa première cap. Kevin Mirallas était lui aligné en pointe, Romelu Lukaku et Divock Origi débutant sur le banc. Les Diables ne parvenaient pas à faire la différence en première mi-temps. Mertens manquait une occasion quatre étoiles à la 25e minute. A la demi-heure, Ki, d'un puissant tir à ras de terre, forçait Courtois à la détente, et sur le corner qui suivit, Defour sauvait les siens sur sa ligne. Ce fut une des dernières actions du médian de Porto, exclu juste avant la mi-temps pour avoir laissé traîner les crampons sur Kim Shin-Wook. Comme lors des deux premiers matches des Belges, il fallut attendre les 20 dernières minutes pour voir les Diables faire trembler les filets, alors que Courtois avait étét sauvé par sa transversale sur un centre-tir de Son Heung-Min à l'heure de jeu. Le but tombait à la 77e. Origi, monté à la 60e en remplacement de Mertens, décochait un puissant tir à ras de terre, que le gardien coréen ne pouvait que repousser. Vertonghen avait suivi et envoyait le cuir au fond des filets, permettant à la Belgique de signer leur premier 9/9 en Coupe du monde. Et aussi de terminer à la 1e place du groupe H, synonyme de 8e contre les Etats-Unis mardi. L'Allemagne, cela sera pour l'Algérie, qui termine 2e du groupe avec 4 points, devant la Russie (2) et la Corée du Sud (1). La Russie ne tardait pas à prendre l'avantage. Sur un centre parfait de la gauche de Kombarov, Kokorin s'élevait dans le rectangle algérien et ouvrait le score d'une tête dans la lucarne après six minutes. L'égalisation tombait à l'heure de jeu, en reprenant victorieusement de la tête un coup franc de Brahimi. Un but qui vaut de l'or pour les Fennecs, qualifiés pour les 8e de finale d'une Coupe du monde pour la première fois de leur histoire. L'Algérie sera opposée à l'Allemagne lundi à Porto Alegre, avec sans doute en doute le souvenir de la victoire des Fennecs sur la Mannschaft lors du Mondial 1982. (Belga)