C'est à Porto Alegre que les premiers buts de la soirée tombaient. On ne jouait que depuis deux minutes quand Lionel Messi ouvrait le score pour l'Albiceleste. C'était le premier but encaissé par le gardien nigerian Vincent Enyeama, qui était le seul portier de la Coupe du monde à n'avoir pas encore dû se retourner. Le Nigeria répondait du tac au tac en égalisant par Musa deux minutes après le but argentin. Juste avant la mi-temps, Messi redonnait l'avance à l'Argentin d'un superbe coup franc des 20 m. La deuxième mi-temps débutait comme la première avait commencé: par des buts. Musa égalisait à la 47e et Rojo plantait le 3e but argentin à la 51e. Le score restait fixé à 3-2, mais le Nigeria gagnait tout de même son billet pour les 8e de finale. Les Super Eagles doivent leur qualification à la victoire de la Bosnie, déjà éliminée avant le coup d'envoi, qui a battu l'Iran 2-0 à Salvador de Bahia. Avec un point pris lors de son partage 0-0 face au Nigeria, l'Iran pouvait encore rêver des huitièmes. Mais Edin Dzekho portait la Bosnie aux commandes à la 23e, d'un tir des 20 m via le poteau gauche. Pjanic faisait 2-0 à la 59e. L'ancien Standardman Reza réduisait l'écart à la 82e, mais Vrsajevic ne tardait pas à tuer les espoirs iraniens en fixant le score final à 3-1 dans la minute suivante. La Bosnie signait sa première victoire dans son premier Mondial et assurait la qualfication du Nigeria. En 8e de finale, l'Argentine affrontera lundi à Sao Paulo (18h00) le 2e du groupe E, composé de la France, l'Equateur, la Suisse et le Honduras. Le Nigeria sera pour sa part opposé au vainqueur du groupe E lundi (18h00) à Brasilia. (Belga)

C'est à Porto Alegre que les premiers buts de la soirée tombaient. On ne jouait que depuis deux minutes quand Lionel Messi ouvrait le score pour l'Albiceleste. C'était le premier but encaissé par le gardien nigerian Vincent Enyeama, qui était le seul portier de la Coupe du monde à n'avoir pas encore dû se retourner. Le Nigeria répondait du tac au tac en égalisant par Musa deux minutes après le but argentin. Juste avant la mi-temps, Messi redonnait l'avance à l'Argentin d'un superbe coup franc des 20 m. La deuxième mi-temps débutait comme la première avait commencé: par des buts. Musa égalisait à la 47e et Rojo plantait le 3e but argentin à la 51e. Le score restait fixé à 3-2, mais le Nigeria gagnait tout de même son billet pour les 8e de finale. Les Super Eagles doivent leur qualification à la victoire de la Bosnie, déjà éliminée avant le coup d'envoi, qui a battu l'Iran 2-0 à Salvador de Bahia. Avec un point pris lors de son partage 0-0 face au Nigeria, l'Iran pouvait encore rêver des huitièmes. Mais Edin Dzekho portait la Bosnie aux commandes à la 23e, d'un tir des 20 m via le poteau gauche. Pjanic faisait 2-0 à la 59e. L'ancien Standardman Reza réduisait l'écart à la 82e, mais Vrsajevic ne tardait pas à tuer les espoirs iraniens en fixant le score final à 3-1 dans la minute suivante. La Bosnie signait sa première victoire dans son premier Mondial et assurait la qualfication du Nigeria. En 8e de finale, l'Argentine affrontera lundi à Sao Paulo (18h00) le 2e du groupe E, composé de la France, l'Equateur, la Suisse et le Honduras. Le Nigeria sera pour sa part opposé au vainqueur du groupe E lundi (18h00) à Brasilia. (Belga)