Il ne fallait pas arriver en retard lundi au stade Beira-Rio. On ne jouait que depuis deux minutes quand Lionel Messi ouvrait le score pour l'Albiceleste. Le capitaine argentin envoyait le cuir dans les filets après avoir récupéré le ballon repoussé par le poteau suite à un envoi de Di Maria. C'est le premier but encaissé par le gardien nigerian Vincent Enyeama, qui était le seul portier de la Coupe du monde à n'avoir pas encore dû se retourner. Le Nigeria répondait du tac au tac. Deux minutes après le but argentin, Odemwingie remontait le terrain et donnait sur la gauche à Musa, qui trompait Romero d'un tir croisé. Les Argentins héritaient d'un coup franc à 30 m du but en fin de première période. Messi se chargeait de le tirer, son envoi prenait la direction de la lucarne mais le Enyeama détournait l'envoi. Ce n'etait que partie remise. Quelques secondes plus tard, nouveau coup franc pour l'Argentine, cette fois aux 20 m. Messi enroulait sa frappe et mythifait le gardien nigerian qui restait sur place: 2-1, score au repos. La deuxième mi-temps débutait comme la première avait commencé: par des buts. Musa égalisait à la 47e et Rojo plantait le 3e but argentin à la 51e, le premier but de l'Argentine non-inscrit par Messi dans cette Coupe du monde. Le score restait fixé à 3-2, mais cette défaite faisait l'affaire des deux équipes, vu le résultat de Bosnie-Iran (3-1) qui qualifie les Super Eagles pour le prochain tour. En 8e de finale, l'Argentine affrontera lundi à Sao Paulo (18h00) le 2e du groupe E, composé de la France, l'Equateur, la Suisse et le Honduras. Le Nigeria sera pour sa part opposé au vainqueur du groupe E lundi (18h00) à Brasilia. (Belga)

Il ne fallait pas arriver en retard lundi au stade Beira-Rio. On ne jouait que depuis deux minutes quand Lionel Messi ouvrait le score pour l'Albiceleste. Le capitaine argentin envoyait le cuir dans les filets après avoir récupéré le ballon repoussé par le poteau suite à un envoi de Di Maria. C'est le premier but encaissé par le gardien nigerian Vincent Enyeama, qui était le seul portier de la Coupe du monde à n'avoir pas encore dû se retourner. Le Nigeria répondait du tac au tac. Deux minutes après le but argentin, Odemwingie remontait le terrain et donnait sur la gauche à Musa, qui trompait Romero d'un tir croisé. Les Argentins héritaient d'un coup franc à 30 m du but en fin de première période. Messi se chargeait de le tirer, son envoi prenait la direction de la lucarne mais le Enyeama détournait l'envoi. Ce n'etait que partie remise. Quelques secondes plus tard, nouveau coup franc pour l'Argentine, cette fois aux 20 m. Messi enroulait sa frappe et mythifait le gardien nigerian qui restait sur place: 2-1, score au repos. La deuxième mi-temps débutait comme la première avait commencé: par des buts. Musa égalisait à la 47e et Rojo plantait le 3e but argentin à la 51e, le premier but de l'Argentine non-inscrit par Messi dans cette Coupe du monde. Le score restait fixé à 3-2, mais cette défaite faisait l'affaire des deux équipes, vu le résultat de Bosnie-Iran (3-1) qui qualifie les Super Eagles pour le prochain tour. En 8e de finale, l'Argentine affrontera lundi à Sao Paulo (18h00) le 2e du groupe E, composé de la France, l'Equateur, la Suisse et le Honduras. Le Nigeria sera pour sa part opposé au vainqueur du groupe E lundi (18h00) à Brasilia. (Belga)