Si la France a posé les premières banderilles avec Benzema (7e) et Griezmann (11e), préféré à Giroud en attaque, c'est la Mannschaft qui a trouvé l'ouverture très tôt dans le match. Sur un coup franc de Kroos, Hummels prolonge le ballon de la tête dans le but (0-1, 13e). La France, qui n'avait jamais été menée dans ce Mondial, prit alors le match à son compte. Jouant systématiquement des longs ballons dans le dos de la défense allemande, les Bleus se créèrent leur plus belle occasion à la 34e quand Neuer d'une parade exceptionnelle repoussa l'envoi de Valbuena. Le portier du Bayern se trouva encore à la bonne place sur le tir de Benzema (le 7e des Français) juste avant la pause. A la reprise, les Français ont continué à pousser sans parvenir à mener leurs actions à terme et quand c'état le cas, le gardien allemand Manuel Neuer était fidèle au poste comme sur une tête de Varane (60e). Au fil des minutes, les Allemands, très bien organisés, profitèrent des espaces et s'offrirent les meilleures opportunités. Après Müller (69e) c'est Schürrle manqua la balle du KO, sa reprise butant sur Lloris (82e). Benzema se créa l'ultime chance d'égaliser mais son tir fut repoussé cette fois encore par la main inébranlable de Neuer, l'élément le plus précieux à l'Allemagne vendredi. (Belga)

Si la France a posé les premières banderilles avec Benzema (7e) et Griezmann (11e), préféré à Giroud en attaque, c'est la Mannschaft qui a trouvé l'ouverture très tôt dans le match. Sur un coup franc de Kroos, Hummels prolonge le ballon de la tête dans le but (0-1, 13e). La France, qui n'avait jamais été menée dans ce Mondial, prit alors le match à son compte. Jouant systématiquement des longs ballons dans le dos de la défense allemande, les Bleus se créèrent leur plus belle occasion à la 34e quand Neuer d'une parade exceptionnelle repoussa l'envoi de Valbuena. Le portier du Bayern se trouva encore à la bonne place sur le tir de Benzema (le 7e des Français) juste avant la pause. A la reprise, les Français ont continué à pousser sans parvenir à mener leurs actions à terme et quand c'état le cas, le gardien allemand Manuel Neuer était fidèle au poste comme sur une tête de Varane (60e). Au fil des minutes, les Allemands, très bien organisés, profitèrent des espaces et s'offrirent les meilleures opportunités. Après Müller (69e) c'est Schürrle manqua la balle du KO, sa reprise butant sur Lloris (82e). Benzema se créa l'ultime chance d'égaliser mais son tir fut repoussé cette fois encore par la main inébranlable de Neuer, l'élément le plus précieux à l'Allemagne vendredi. (Belga)