"Avec la tension, je suis imméditament entré dans le match", a dit Vertonghen après la rencontre. "Je pense que nous avons montré que nous pouvons jouer au football et en contres. Des équipes comme l'Algérie et la Russie défendent comme un bloc. Il ne faut dès lors pas s'attendre à voir les plus beaux matchs du Mondial." La chaleur de Rio (24°C mais 73% d'humidité) a été très pénible et elle peut-être joué un rôle dans la fin de renconte difficile des Russes. "Il faisait terriblement chaud, par moment même étouffant", à même jugé Vertonghen. . (Belga)

"Avec la tension, je suis imméditament entré dans le match", a dit Vertonghen après la rencontre. "Je pense que nous avons montré que nous pouvons jouer au football et en contres. Des équipes comme l'Algérie et la Russie défendent comme un bloc. Il ne faut dès lors pas s'attendre à voir les plus beaux matchs du Mondial." La chaleur de Rio (24°C mais 73% d'humidité) a été très pénible et elle peut-être joué un rôle dans la fin de renconte difficile des Russes. "Il faisait terriblement chaud, par moment même étouffant", à même jugé Vertonghen. . (Belga)