Désormais meilleur buteur de la compétition, James Rodriguez a illuminé la rencontre, au sein d'une formation qui a dominé dans tous les secteurs une équipe uruguayenne orpheline de son buteur Luis Suarez, écarté du Mondial après son geste fou contre l'Italie. Le milieu de terrain de l'AS Monaco a concrétisé la belle entrée en matière des Cafeteros peu avant la demi-heure de jeu. Il a contrôlé le ballon de la poitrine dos au but à la limite du rectangle. Après avoir pivoté, il a exécuté une volée imparable du gauche qui a fini dans les filets but de Muslera via la transversale. Du grand art. L'Uruguay, qui ne prenait pas le moindre risque, fut dès lors obligé d'attaquer. A la 38e, la Celeste aurait égalisé sur un tir de Gonzalez sans un envol du gardien niçois Ospina. A la reprise, un mouvement colombien parti de la droite, renversé sur la gauche et terminé par un centre, remis en retrait par Cuadrado était conclu de près par James Rodriguez (2-0). Oscar Tabarez changea ses batteries. La montée au jeu de Ramirez redonna des couleurs à l'Uruguay et Ospina devait repousser l'envoi tendu de Cristian Rodriguez (64e). L'Uruguay, 4e en 2010, entendait se battre jusqu'au bout. Le portier colombien sortait encore fort à propos devant Maxi Pereira (79) mais les hommes de Jose Pekerman pouvaient savourer sans termbler ce jour historique pour le football de la Colombie. (Belga)

Désormais meilleur buteur de la compétition, James Rodriguez a illuminé la rencontre, au sein d'une formation qui a dominé dans tous les secteurs une équipe uruguayenne orpheline de son buteur Luis Suarez, écarté du Mondial après son geste fou contre l'Italie. Le milieu de terrain de l'AS Monaco a concrétisé la belle entrée en matière des Cafeteros peu avant la demi-heure de jeu. Il a contrôlé le ballon de la poitrine dos au but à la limite du rectangle. Après avoir pivoté, il a exécuté une volée imparable du gauche qui a fini dans les filets but de Muslera via la transversale. Du grand art. L'Uruguay, qui ne prenait pas le moindre risque, fut dès lors obligé d'attaquer. A la 38e, la Celeste aurait égalisé sur un tir de Gonzalez sans un envol du gardien niçois Ospina. A la reprise, un mouvement colombien parti de la droite, renversé sur la gauche et terminé par un centre, remis en retrait par Cuadrado était conclu de près par James Rodriguez (2-0). Oscar Tabarez changea ses batteries. La montée au jeu de Ramirez redonna des couleurs à l'Uruguay et Ospina devait repousser l'envoi tendu de Cristian Rodriguez (64e). L'Uruguay, 4e en 2010, entendait se battre jusqu'au bout. Le portier colombien sortait encore fort à propos devant Maxi Pereira (79) mais les hommes de Jose Pekerman pouvaient savourer sans termbler ce jour historique pour le football de la Colombie. (Belga)