Par la faute d'un entre-jeu peu inspiré, sans créativité, et d'un manque total de changements de rythme, les Sud-Américains ont été incapables de prendre en défaut un onze iranien parfaitement placé devant son rectangle. Certes, en début de rencontre, Higuain (13e) et Agüero (22e) ont alerté Haguigui, le portier persan, mais sans conclure. Les phases arrêtées de Lionel Messi étaient les actions les plus redoutables. Le manque de précision du Barcelonais (31e) ou de Garay (36e) sauvèrent alors l'Iran. Dominés mais loin d'être malmenés, les Iraniens prirent même confiance après la pause et Romero fut tout heureux de repousser une tête de Reza (53e). Le portier argentin était encore bien placé pour détourner la tête de Dejagah (67e) et le tir de Reza (86e). L'Argentine se procura aussi des ouvertures via De Maria (79e) et Palacio (85e), sans effet au marquoir. On se dirigeait vers un 0-0 logique lorsque Messi est arrivé. Ce succès précieux et la qualification qui en découle n'enlèvent pas le sentiment mitigé à l'égard de l'Argentine en ce début de Mondial brésilien. (Belga)

Par la faute d'un entre-jeu peu inspiré, sans créativité, et d'un manque total de changements de rythme, les Sud-Américains ont été incapables de prendre en défaut un onze iranien parfaitement placé devant son rectangle. Certes, en début de rencontre, Higuain (13e) et Agüero (22e) ont alerté Haguigui, le portier persan, mais sans conclure. Les phases arrêtées de Lionel Messi étaient les actions les plus redoutables. Le manque de précision du Barcelonais (31e) ou de Garay (36e) sauvèrent alors l'Iran. Dominés mais loin d'être malmenés, les Iraniens prirent même confiance après la pause et Romero fut tout heureux de repousser une tête de Reza (53e). Le portier argentin était encore bien placé pour détourner la tête de Dejagah (67e) et le tir de Reza (86e). L'Argentine se procura aussi des ouvertures via De Maria (79e) et Palacio (85e), sans effet au marquoir. On se dirigeait vers un 0-0 logique lorsque Messi est arrivé. Ce succès précieux et la qualification qui en découle n'enlèvent pas le sentiment mitigé à l'égard de l'Argentine en ce début de Mondial brésilien. (Belga)