La Suisse a vécu l'un des débuts de matches les plus difficiles de son histoire à l'occasion de cette rencontre entre voisins délocalisée à des milliers de kilomètres de leur frontière commune. Elle a ainsi perdu son défenseur Steve von Bergen, victime d'un coup de pied involontaire en plein visage d'Olivier Giroud, dès la 8-ème minute. L'attaquant d'Arsenal frappa ensuite de la tête en pleine lucarne sur un corner de Valbuena (1-0, 17-ème). Ce centième goal français en Coupe du monde fut suivi du 101-ème... 13 secondes plus tard, lorsque Matuidi, bien servi par Benzema qui avait intercepté une mauvaise passe de Behrami, surprit Benaglio d'un tir à ras de terre. La Suisse ne resta pas sans réaction, Seferovic marquant même un but (annulé) à la 27-ème. Lloris fut ensuite sérieusement mis à contribution par Shaqiri (30-ème). Une faute inutile de Djourou sur Benzema amena un penalty que l'attaquant du Real Madrid botta lui même maladroitement. Benaglio dévia le ballon que Cabaye expédia en force sur la transversale (33-ème). Le 3-ème but des Coqs était simplement retardé de quelques minutes, Valbuena transformant pratiquement à bout portant un centre de Giroud qui avait débordé sans aucune opposition sur le flanc gauche (3-0, 40-ème). Le match était joué, mais le cauchemar suisse allait se poursuivre en 2-ème mi-temps, Karim Benzema, à la 67-ème, et Moussa Sissoko, à la 73-ème, inscrivant deux nouveaux buts en 6 minutes pour porter le score à 5-0. Un sursaut d'orgueuil de la Nati lui permit toutefois d'atténuer les chiffres dans les dernières minutes grâce à Dzemaili (5-1, 81-ème) et Xhaka (5-2, 87-ème). Première du Groupe E avec 6 points sur 6, la France pourrait être qualifiée dès ce vendredi si l'Equateur ne bat pas le Honduras à Curitiba. (Belga)

La Suisse a vécu l'un des débuts de matches les plus difficiles de son histoire à l'occasion de cette rencontre entre voisins délocalisée à des milliers de kilomètres de leur frontière commune. Elle a ainsi perdu son défenseur Steve von Bergen, victime d'un coup de pied involontaire en plein visage d'Olivier Giroud, dès la 8-ème minute. L'attaquant d'Arsenal frappa ensuite de la tête en pleine lucarne sur un corner de Valbuena (1-0, 17-ème). Ce centième goal français en Coupe du monde fut suivi du 101-ème... 13 secondes plus tard, lorsque Matuidi, bien servi par Benzema qui avait intercepté une mauvaise passe de Behrami, surprit Benaglio d'un tir à ras de terre. La Suisse ne resta pas sans réaction, Seferovic marquant même un but (annulé) à la 27-ème. Lloris fut ensuite sérieusement mis à contribution par Shaqiri (30-ème). Une faute inutile de Djourou sur Benzema amena un penalty que l'attaquant du Real Madrid botta lui même maladroitement. Benaglio dévia le ballon que Cabaye expédia en force sur la transversale (33-ème). Le 3-ème but des Coqs était simplement retardé de quelques minutes, Valbuena transformant pratiquement à bout portant un centre de Giroud qui avait débordé sans aucune opposition sur le flanc gauche (3-0, 40-ème). Le match était joué, mais le cauchemar suisse allait se poursuivre en 2-ème mi-temps, Karim Benzema, à la 67-ème, et Moussa Sissoko, à la 73-ème, inscrivant deux nouveaux buts en 6 minutes pour porter le score à 5-0. Un sursaut d'orgueuil de la Nati lui permit toutefois d'atténuer les chiffres dans les dernières minutes grâce à Dzemaili (5-1, 81-ème) et Xhaka (5-2, 87-ème). Première du Groupe E avec 6 points sur 6, la France pourrait être qualifiée dès ce vendredi si l'Equateur ne bat pas le Honduras à Curitiba. (Belga)