"Nous avons subi un but et nous n'avons pas été capables de récuperer ce retard. Mon idée était d'aligner trois extérieurs, qui allaient se montrer supérieurs à leurs adversaires dans les un contre un. Ils n'y sont pas parvenus. Le match est parti sur de mauvaises bases L'heure n'est pas aux discussions vaines. Il faut récupérer notre énergie. Il y a encore une possibilité de nous qualifier", a expliqué le coach italien "La Costa Rica s'est montré plus réactif que nous. Nous avons été trop lents. Nous avons eu deux occasions mais qu'on ne commence pas avec cela. Si tu ne marques pas, il n'y a rien à récriminer. A partir de la 51ème, nous n'avons plus tiré au but. La chaleur n'est pas une excuse. Nous devons afficher de plus grandes ressources physiques et mentales. Dans cet ordre d'idée, j'espère; enfin, je suis sûr que nous jouerons mieux contre l'Uruguay", a conclu Prandelli. (Belga)

"Nous avons subi un but et nous n'avons pas été capables de récuperer ce retard. Mon idée était d'aligner trois extérieurs, qui allaient se montrer supérieurs à leurs adversaires dans les un contre un. Ils n'y sont pas parvenus. Le match est parti sur de mauvaises bases L'heure n'est pas aux discussions vaines. Il faut récupérer notre énergie. Il y a encore une possibilité de nous qualifier", a expliqué le coach italien "La Costa Rica s'est montré plus réactif que nous. Nous avons été trop lents. Nous avons eu deux occasions mais qu'on ne commence pas avec cela. Si tu ne marques pas, il n'y a rien à récriminer. A partir de la 51ème, nous n'avons plus tiré au but. La chaleur n'est pas une excuse. Nous devons afficher de plus grandes ressources physiques et mentales. Dans cet ordre d'idée, j'espère; enfin, je suis sûr que nous jouerons mieux contre l'Uruguay", a conclu Prandelli. (Belga)