Jorge Luis Pinto (sélectionneur du Costa Rica): "Nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Notre Coupe du monde est loin d'être terminée. Ce n'était pas facile de trouver des solutions face à une équipe comme l'Italie avec les joueurs et l'expérience qu'ils ont. Nous étions inquiets à propos d'Andrea Pirlo, mais nous avons fermé ses espaces et ça a aidé à isoler Mario Balotelli. Nous avons aussi eu une bonne possession de balle, ce qui n'est pas facile face aux Italiens." (Belga)

Jorge Luis Pinto (sélectionneur du Costa Rica): "Nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Notre Coupe du monde est loin d'être terminée. Ce n'était pas facile de trouver des solutions face à une équipe comme l'Italie avec les joueurs et l'expérience qu'ils ont. Nous étions inquiets à propos d'Andrea Pirlo, mais nous avons fermé ses espaces et ça a aidé à isoler Mario Balotelli. Nous avons aussi eu une bonne possession de balle, ce qui n'est pas facile face aux Italiens." (Belga)