Le défenseur de l'Atlético Madrid Diego Godin s'est vu un court instant paré du statut de héros au quart d'heure, lorsqu'il marqua de près et même de trop près puisqu'il était en position hors-jeu. Ce but justement annulé fut cependant le signal de l'offensive non stop de 'La Celeste'. Une offensive générale puisque c'est encore un défenseur, l'ex-parisien Lugano, qui se trouva à l'origine de l'ouverture de la marque sur penalty, lorsqu'il fut ceinturé par Junior Diaz (ex-FC Brugeois). L'actuel parsien Cavani se chargea de la transformation (1-0, 24-ème). Le Costa Rica n'était pas pour autant knock down, ainsi qu'en témoigna un missile de Joel Campbell (Olympiacos) qui manqua de très peu la cible. Il fallut cependant une brillante et difficile intervention du Navas pour préserver les chances du Costa Rica sur une frappe contrée de Forlan à la trajectoire diabolique. Changement de décor à la reprise. Une tête plongeante du défenseur du FC Brugeois Duarte oblige Muslera à sortir le grand jeu dès la 51-ème. Mais le gardien de Galatasaray allait être doublement impuissant au cours des cinq minutes suivantes. L'artilleur Campbell le fusille en effet à la 54-ème (1-1), puis Duarte place cette fois son heading hors de sa portée à la 57-ème (1-2). Le canon Campbell terrorisa encore Muslera à la 65-ème. Navas n'était pas pour autant au chômage, et repoussa avec brio une tête décroisée de Cavani à la 70-ème. Mais ce diable de Campbell se transforma en passeur pour offrir à Urena qui venait d'entrer au jeu, le but du k.o définitif (1-3, 84-ème). Maxi Pereira qui brutalisa l'insaisissable Campbell fut le premier exclu de ce Mondial dans les arrêts de jeu. Luis Suarez, qui ne sera pas monté au jeu, était bien conscient de l'étendue du désastre sur le banc bleu ciel. Les deux autres équipes du groupe, l'Angleterre et l'Italie, s'affrontent plus tard à Manaus. (Belga)

Le défenseur de l'Atlético Madrid Diego Godin s'est vu un court instant paré du statut de héros au quart d'heure, lorsqu'il marqua de près et même de trop près puisqu'il était en position hors-jeu. Ce but justement annulé fut cependant le signal de l'offensive non stop de 'La Celeste'. Une offensive générale puisque c'est encore un défenseur, l'ex-parisien Lugano, qui se trouva à l'origine de l'ouverture de la marque sur penalty, lorsqu'il fut ceinturé par Junior Diaz (ex-FC Brugeois). L'actuel parsien Cavani se chargea de la transformation (1-0, 24-ème). Le Costa Rica n'était pas pour autant knock down, ainsi qu'en témoigna un missile de Joel Campbell (Olympiacos) qui manqua de très peu la cible. Il fallut cependant une brillante et difficile intervention du Navas pour préserver les chances du Costa Rica sur une frappe contrée de Forlan à la trajectoire diabolique. Changement de décor à la reprise. Une tête plongeante du défenseur du FC Brugeois Duarte oblige Muslera à sortir le grand jeu dès la 51-ème. Mais le gardien de Galatasaray allait être doublement impuissant au cours des cinq minutes suivantes. L'artilleur Campbell le fusille en effet à la 54-ème (1-1), puis Duarte place cette fois son heading hors de sa portée à la 57-ème (1-2). Le canon Campbell terrorisa encore Muslera à la 65-ème. Navas n'était pas pour autant au chômage, et repoussa avec brio une tête décroisée de Cavani à la 70-ème. Mais ce diable de Campbell se transforma en passeur pour offrir à Urena qui venait d'entrer au jeu, le but du k.o définitif (1-3, 84-ème). Maxi Pereira qui brutalisa l'insaisissable Campbell fut le premier exclu de ce Mondial dans les arrêts de jeu. Luis Suarez, qui ne sera pas monté au jeu, était bien conscient de l'étendue du désastre sur le banc bleu ciel. Les deux autres équipes du groupe, l'Angleterre et l'Italie, s'affrontent plus tard à Manaus. (Belga)