Objectif 1/8-ème de finale: après leur victoire respective contre la Grèce (3-0) et le Japon (2-1), la Colombie et la Côte d'Ivoire visaient un deuxième succès pratiquement synonyme de qualification pour le tour suivant, jeudi dans le Groupe C au Stade Garrincha de Brésilia. Cet immense enjeu explique sans doute la première mi-temps, certes âprement disputée, mais où il ne s'est pratiquement rien passé devant les buts. Il n'empêche que la Colombie aurait pu et dû ouvrir le score à la 28-ème minute lorsque James Rodriguez servit parfaitement Teofilo Gutierez qui manqua complètement sa reprise au point de penalty. Le gardien de Lokeren Barry Copa n'eut même pas à intervenir, le ballon s'égarant mollement à côté du but. Cette phase incita les Ivoiriens à réagir, un bon tir de Serge Aurier obligeant Ospina à se coucher (31-ème). Le match s'emballa à la reprise. Bony tenta une spectaculaire reprise sur une merveille de passe en profondeur de l'extérieur du pied droit de Yaya Touré, mais sans même réussir à toucher le ballon (57-ème). Copa dévia ensuite du bout des gants un violent centre-tir de Cuadrado sur sa transversale (59-ème). Il ne repoussa toutefois l'échéance que de quelques minutes, le temps de procéder au remplacement de Bony par le très attendu Didier Drogba (65 buts pour les Elephants), décisif contre le Japon. Sur un corner millimétre de Cuadrado, en effet, Jaimes Rodriguez sauta plus haut que tout le monde, et que... Drogba en particulier, avant de placer un magnifique heading hors de portée de Copa (1-0, 64-ème). Aurier, encore lui, obligea à nouveau Ospina à se détendre (68-ème). Les Ivoiriens pressaient dans le camp colombien pour égaliser, mais furent poignardés en contre, Gutierrez servant parfaitement le nouveau venu Quintero qui ajusta Copa du plat du pied gauche (2-0, 70-ème). Ce n'était pas pour autant le but du k.o, Gervinho (ex-Beveren) réduisant le score au terme d'un bel effort personnel 4 minutes plus tard (2-1, 74-ème). Le public eut droit à un final haletant mais le marquoir ne bougea plus. (Belga)

Objectif 1/8-ème de finale: après leur victoire respective contre la Grèce (3-0) et le Japon (2-1), la Colombie et la Côte d'Ivoire visaient un deuxième succès pratiquement synonyme de qualification pour le tour suivant, jeudi dans le Groupe C au Stade Garrincha de Brésilia. Cet immense enjeu explique sans doute la première mi-temps, certes âprement disputée, mais où il ne s'est pratiquement rien passé devant les buts. Il n'empêche que la Colombie aurait pu et dû ouvrir le score à la 28-ème minute lorsque James Rodriguez servit parfaitement Teofilo Gutierez qui manqua complètement sa reprise au point de penalty. Le gardien de Lokeren Barry Copa n'eut même pas à intervenir, le ballon s'égarant mollement à côté du but. Cette phase incita les Ivoiriens à réagir, un bon tir de Serge Aurier obligeant Ospina à se coucher (31-ème). Le match s'emballa à la reprise. Bony tenta une spectaculaire reprise sur une merveille de passe en profondeur de l'extérieur du pied droit de Yaya Touré, mais sans même réussir à toucher le ballon (57-ème). Copa dévia ensuite du bout des gants un violent centre-tir de Cuadrado sur sa transversale (59-ème). Il ne repoussa toutefois l'échéance que de quelques minutes, le temps de procéder au remplacement de Bony par le très attendu Didier Drogba (65 buts pour les Elephants), décisif contre le Japon. Sur un corner millimétre de Cuadrado, en effet, Jaimes Rodriguez sauta plus haut que tout le monde, et que... Drogba en particulier, avant de placer un magnifique heading hors de portée de Copa (1-0, 64-ème). Aurier, encore lui, obligea à nouveau Ospina à se détendre (68-ème). Les Ivoiriens pressaient dans le camp colombien pour égaliser, mais furent poignardés en contre, Gutierrez servant parfaitement le nouveau venu Quintero qui ajusta Copa du plat du pied gauche (2-0, 70-ème). Ce n'était pas pour autant le but du k.o, Gervinho (ex-Beveren) réduisant le score au terme d'un bel effort personnel 4 minutes plus tard (2-1, 74-ème). Le public eut droit à un final haletant mais le marquoir ne bougea plus. (Belga)