0-2 après 14 minutes. Le gardien australien du FC Brugeois Mathew Ryan se souviendra de ses débuts dans ce Mondial-2004. Marc Wilmots l'a toujours dit: le Chili, c'est vraiment très fort. La preuve: 1-0 par Alexis Sanchez (FC Barcelone) dès la 12-ème minute sur la première attaque, puis 2-0 à la 14-ème par Jorge Valdivia, sur passe de... Sanchez. Heureusement pour les amateurs de suspense, Tim Cahill, de la tête, réduisit la marque à la 35-ème (son 33-ème but en 70 sélections), avant de contraindre Bravo à une difficile intervention du pied 2 minutes plus tard. Le gardien chilien se montra encore très brillant pour s'opposer avec succès à une double frappe de Bresciano (58-ème). Wilkinson sauva sur la ligne quelques instants plus tard, Vargas n'ayant pas assez appuyé son envoi. L'ex-gantois Jean Beausejour, entré à la 68-ème, rassura enfin ses compatriotes inquiets dans les arrês de jeu (3-1). (Belga)

0-2 après 14 minutes. Le gardien australien du FC Brugeois Mathew Ryan se souviendra de ses débuts dans ce Mondial-2004. Marc Wilmots l'a toujours dit: le Chili, c'est vraiment très fort. La preuve: 1-0 par Alexis Sanchez (FC Barcelone) dès la 12-ème minute sur la première attaque, puis 2-0 à la 14-ème par Jorge Valdivia, sur passe de... Sanchez. Heureusement pour les amateurs de suspense, Tim Cahill, de la tête, réduisit la marque à la 35-ème (son 33-ème but en 70 sélections), avant de contraindre Bravo à une difficile intervention du pied 2 minutes plus tard. Le gardien chilien se montra encore très brillant pour s'opposer avec succès à une double frappe de Bresciano (58-ème). Wilkinson sauva sur la ligne quelques instants plus tard, Vargas n'ayant pas assez appuyé son envoi. L'ex-gantois Jean Beausejour, entré à la 68-ème, rassura enfin ses compatriotes inquiets dans les arrês de jeu (3-1). (Belga)