Ayant décollé de Rio avec du retard, l'avion de la Nationalmannschaft devrait arriver à l'aéroport berlinois de Tegel aux alentours de 10H30, soit une heure et demie plus tard que prévu. Sur une terrasse de l'aéroport donnant sur les pistes, plusieurs centaines de fans étaient déjà rassemblés pour voir descendre de l'avion les "héros" qui ont rapporté à l'Allemagne son premier sacre mondial depuis la Réunification du pays en 1990. Portant maillots, drapeaux ou chapeaux aux couleurs noir-rouge-or, ils patientaient dans le calme pour voir Mario Götze, le buteur de la finale, et ses coéquipiers. Des dizaines de milliers d'autres attendaient à la Porte de Brandebourg, au coeur de la capitale. Une fois sur le sol allemand, les joueurs devaient monter directement dans un bus en direction d'une place de Berlin qui a été bloquée. Ils pourront se rafraîchir et se changer avant d'être accueillis par le maire de Berlin, Klaus Wowereit. Ils se rendront ensuite à bord d'un camion ouvert à la Porte de Brandebourg, où des dizaines de milliers de supporters ont afflué depuis le petit matin. L'équipe de Joachim Löw doit saluer le public depuis une scène installée devant le célèbre monument berlinois, entourée de messages géants "Merci les garçons". Une partie d'entre eux, qui évoluent au Bayern, doivent s'envoler dans l'après-midi vers Munich. (Belga)

Ayant décollé de Rio avec du retard, l'avion de la Nationalmannschaft devrait arriver à l'aéroport berlinois de Tegel aux alentours de 10H30, soit une heure et demie plus tard que prévu. Sur une terrasse de l'aéroport donnant sur les pistes, plusieurs centaines de fans étaient déjà rassemblés pour voir descendre de l'avion les "héros" qui ont rapporté à l'Allemagne son premier sacre mondial depuis la Réunification du pays en 1990. Portant maillots, drapeaux ou chapeaux aux couleurs noir-rouge-or, ils patientaient dans le calme pour voir Mario Götze, le buteur de la finale, et ses coéquipiers. Des dizaines de milliers d'autres attendaient à la Porte de Brandebourg, au coeur de la capitale. Une fois sur le sol allemand, les joueurs devaient monter directement dans un bus en direction d'une place de Berlin qui a été bloquée. Ils pourront se rafraîchir et se changer avant d'être accueillis par le maire de Berlin, Klaus Wowereit. Ils se rendront ensuite à bord d'un camion ouvert à la Porte de Brandebourg, où des dizaines de milliers de supporters ont afflué depuis le petit matin. L'équipe de Joachim Löw doit saluer le public depuis une scène installée devant le célèbre monument berlinois, entourée de messages géants "Merci les garçons". Une partie d'entre eux, qui évoluent au Bayern, doivent s'envoler dans l'après-midi vers Munich. (Belga)