"Le match étant à 21 heures et le pape François se couchant en général vers 22 heures, il pourrait vouloir regarder la finale, mais je n'ai pas d'informations à ce sujet,", a indiqué jeudi le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. Benoît XVI, pape théologien, intellectuel, pianiste, n'est pas un amateur de foot, même s'il est fan du Bayern Munich. "On peut exclure qu'il ait envie de voir le match", affirme une source vaticane, ayant requis l'anonymat. "Ce n'est pas son truc. Ce serait lui infliger une pénitence infinie que de l'obliger à rester à 87 ans pendant nonante minutes devant un écran de télévision retransmettant la finale, alors qu'il n'a peut-être jamais de sa vie regardé un match de bout en bout", a ajouté cette source. Le pape François, ancien archevêque de Buenos Aires, aime par contre le foot, véritable "religion" dans son pays. Il est supporter de San Lorenzo et pourrait donc tout à fait regarder ce match, attendu par des millions de "hinchas" (supporters) argentins, et le décider sans prévenir personne, au dernier moment. (Belga)

"Le match étant à 21 heures et le pape François se couchant en général vers 22 heures, il pourrait vouloir regarder la finale, mais je n'ai pas d'informations à ce sujet,", a indiqué jeudi le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. Benoît XVI, pape théologien, intellectuel, pianiste, n'est pas un amateur de foot, même s'il est fan du Bayern Munich. "On peut exclure qu'il ait envie de voir le match", affirme une source vaticane, ayant requis l'anonymat. "Ce n'est pas son truc. Ce serait lui infliger une pénitence infinie que de l'obliger à rester à 87 ans pendant nonante minutes devant un écran de télévision retransmettant la finale, alors qu'il n'a peut-être jamais de sa vie regardé un match de bout en bout", a ajouté cette source. Le pape François, ancien archevêque de Buenos Aires, aime par contre le foot, véritable "religion" dans son pays. Il est supporter de San Lorenzo et pourrait donc tout à fait regarder ce match, attendu par des millions de "hinchas" (supporters) argentins, et le décider sans prévenir personne, au dernier moment. (Belga)