L'ailier d'Everton est en balance avec Dries Mertens pour une place sur le flanc droit de l'équipe nationale belge. "N'oubliez pas que Nacer (Chadli) peut aussi très bien se débrouiller. J'espère pouvoir apporter quelque chose à l'équipe pendant les minutes de jeu que je recevrai. D'après moi, le coach n'a pas la tâche aisée quand il doit composer son équipe, vu la qualité du noyau", selon Mirallas. Les Diables devaient rencontrer les Etats-Unis à huis clos, mais ce match d'entraînement a été annulé et remplacé par un match entre Belges. "D'accord, ce n'est pas une finale de Coupe du monde, mais tout le monde est très concentré et veut se montrer auprès du coach. Tout le monde veut joueur et débuter le Mondial, mais ce n'est pas la fin du monde si on n'est pas dans le onze de base", déclare Kevin Mirallas. Plus tard dans la journée (17h heure brésilienne, 22h heure belge), Mirallas et les autres Diables seront devant leur écran pour suivre le match d'ouverture du Mondial entre le Brésil et la Croatie. "On commence par être gagné par une certaine agitation. Le Mondial reste le Mondial. Brésil-Croatie, c'est une belle affiche que nous ne voulons pas manquer". (Belga)

L'ailier d'Everton est en balance avec Dries Mertens pour une place sur le flanc droit de l'équipe nationale belge. "N'oubliez pas que Nacer (Chadli) peut aussi très bien se débrouiller. J'espère pouvoir apporter quelque chose à l'équipe pendant les minutes de jeu que je recevrai. D'après moi, le coach n'a pas la tâche aisée quand il doit composer son équipe, vu la qualité du noyau", selon Mirallas. Les Diables devaient rencontrer les Etats-Unis à huis clos, mais ce match d'entraînement a été annulé et remplacé par un match entre Belges. "D'accord, ce n'est pas une finale de Coupe du monde, mais tout le monde est très concentré et veut se montrer auprès du coach. Tout le monde veut joueur et débuter le Mondial, mais ce n'est pas la fin du monde si on n'est pas dans le onze de base", déclare Kevin Mirallas. Plus tard dans la journée (17h heure brésilienne, 22h heure belge), Mirallas et les autres Diables seront devant leur écran pour suivre le match d'ouverture du Mondial entre le Brésil et la Croatie. "On commence par être gagné par une certaine agitation. Le Mondial reste le Mondial. Brésil-Croatie, c'est une belle affiche que nous ne voulons pas manquer". (Belga)