Une commission présidée par Michael J. Garcia enquête pour le moment sur d'éventuels actes de corruption relatifs à l'attribution des Mondiaux décernés à la Russie et au Qatar. La Belgique et les Pays-Bas avaient posé une candidature conjointe pour l'édition 2018. "S'il s'avère que les règles ont été transgressées, il est possible que nous demandions un dédommagement. Nous n'y sommes pas encore, attendons calmement le résultat de l'enquête. Le dossier prend de l'ampleur. Des personnes ont été appelées à Zürich pour y être interrogées", a expliqué De Keersmaecker, qui pense que le résultat sera connu en août. "Avec l'UEFA, nous avons eu plusieurs réunions à propos de l'édition de 2022 au Qatar. En été,les températures y sont tellement élevées qu'il est impossible de disputer une Coupe du monde à cette période. Il existe plusieurs solutions mais déplacer la date du Mondial aurait une grande répercussion sur les autres compétitions", a ajouté le président. (Belga)

Une commission présidée par Michael J. Garcia enquête pour le moment sur d'éventuels actes de corruption relatifs à l'attribution des Mondiaux décernés à la Russie et au Qatar. La Belgique et les Pays-Bas avaient posé une candidature conjointe pour l'édition 2018. "S'il s'avère que les règles ont été transgressées, il est possible que nous demandions un dédommagement. Nous n'y sommes pas encore, attendons calmement le résultat de l'enquête. Le dossier prend de l'ampleur. Des personnes ont été appelées à Zürich pour y être interrogées", a expliqué De Keersmaecker, qui pense que le résultat sera connu en août. "Avec l'UEFA, nous avons eu plusieurs réunions à propos de l'édition de 2022 au Qatar. En été,les températures y sont tellement élevées qu'il est impossible de disputer une Coupe du monde à cette période. Il existe plusieurs solutions mais déplacer la date du Mondial aurait une grande répercussion sur les autres compétitions", a ajouté le président. (Belga)