Les images de ses larmes ont fait le tour du monde. Selon le journal anglais Daily Mail, Serey Dié pleurait parce qu'il venait d'apprendre le décès de son père, survenu peu avant la rencontre. Le joueur du FC Bâle a par la suite expliqué que son père était décédé depuis dix ans. "Je suis quelqu'un de très émotif. Ma vie a toujours été difficile, j'ai pensé à mon père qui était décédé depuis 2004, j'ai pensé aussi à ma vie de galère", a-t-il confié après la rencontre. "Je ne pensais pas que j'allais être ici un jour, que j'allais jouer un jour pour mon pays, cette émotion m'a envahie, a-t-il ajouté. J'ai lutté (contre les larmes) mais je n'ai pas pu. Je ne pensais pas que ça pourrait m'arriver mais c'était plus fort que moi". (Belga)

Les images de ses larmes ont fait le tour du monde. Selon le journal anglais Daily Mail, Serey Dié pleurait parce qu'il venait d'apprendre le décès de son père, survenu peu avant la rencontre. Le joueur du FC Bâle a par la suite expliqué que son père était décédé depuis dix ans. "Je suis quelqu'un de très émotif. Ma vie a toujours été difficile, j'ai pensé à mon père qui était décédé depuis 2004, j'ai pensé aussi à ma vie de galère", a-t-il confié après la rencontre. "Je ne pensais pas que j'allais être ici un jour, que j'allais jouer un jour pour mon pays, cette émotion m'a envahie, a-t-il ajouté. J'ai lutté (contre les larmes) mais je n'ai pas pu. Je ne pensais pas que ça pourrait m'arriver mais c'était plus fort que moi". (Belga)