Le barrage retour aura lieu mardi au Stade de France à Paris. Le vainqueur sur les deux matches ira au Mondial-2014 au Brésil (12 juin-13 juillet). Et la France voit resurgir les vieux fantômes: il y a 20 ans, presque jour pour jour, le 17 novembre 1993, la Bulgarie privait les Bleus du Mondial-1994 au Etats-Unis. Depuis, les Français étaient parvenus à se qualifier à chaque fois. Les Bleus, qui avaient bien relevé le défi physique ukrainien en première période, ont perdu le fil en seconde. L'Ukraine a marqué par Zozulia (61e). Puis Koscielny a provoqué un penalty transformé par Yarmolenko (82e). Quelques minutes après, en fin de match, le défenseur d'Arsenal fut même exclu pour un geste d'énervement: un cauchemar. Le match retour va se jouer sous une pression intense au Stade de France à Paris: les Français ne pardonneraient pas une élimination trois ans après la grève des Bleus à Knysna. (Belga)

Le barrage retour aura lieu mardi au Stade de France à Paris. Le vainqueur sur les deux matches ira au Mondial-2014 au Brésil (12 juin-13 juillet). Et la France voit resurgir les vieux fantômes: il y a 20 ans, presque jour pour jour, le 17 novembre 1993, la Bulgarie privait les Bleus du Mondial-1994 au Etats-Unis. Depuis, les Français étaient parvenus à se qualifier à chaque fois. Les Bleus, qui avaient bien relevé le défi physique ukrainien en première période, ont perdu le fil en seconde. L'Ukraine a marqué par Zozulia (61e). Puis Koscielny a provoqué un penalty transformé par Yarmolenko (82e). Quelques minutes après, en fin de match, le défenseur d'Arsenal fut même exclu pour un geste d'énervement: un cauchemar. Le match retour va se jouer sous une pression intense au Stade de France à Paris: les Français ne pardonneraient pas une élimination trois ans après la grève des Bleus à Knysna. (Belga)