"Enfin, nous y sommes", s'est réjoui le métronome de l'entre-jeu belge. "Cela commence tout doucement à être long. Tout le groupe et prêt physiquement et mentalement et attend avec impatience notre premier match au Brésil. On ne joue pas chaque jour une Coupe du monde." Le Liégeois de 25 ans ne s'attend pas à un match aisé contre les Fennecs. "Aucun match n'est facile en Coupe du monde, il n'y a d'ailleurs pas de petite équipe. Les Algériens sont des adversaires difficiles et disposent quelques joueurs très doués techniquement. Ils jouent de manière très agressive, ne fuient pas les duels et obtiennent un très bon niveau", a ajouté le médian de Saint-Pétersbourg. Witsel est persuadé que la clé de la rencontre se jouera dans l'entre-jeu. "Nous devons en avoir la mainmise. Je m'attend peut-être à un combat physique, mais nous allons tout faire afin de conclure notre premier match de groupe par une victoire", a-t-il conclu. (Belga)

"Enfin, nous y sommes", s'est réjoui le métronome de l'entre-jeu belge. "Cela commence tout doucement à être long. Tout le groupe et prêt physiquement et mentalement et attend avec impatience notre premier match au Brésil. On ne joue pas chaque jour une Coupe du monde." Le Liégeois de 25 ans ne s'attend pas à un match aisé contre les Fennecs. "Aucun match n'est facile en Coupe du monde, il n'y a d'ailleurs pas de petite équipe. Les Algériens sont des adversaires difficiles et disposent quelques joueurs très doués techniquement. Ils jouent de manière très agressive, ne fuient pas les duels et obtiennent un très bon niveau", a ajouté le médian de Saint-Pétersbourg. Witsel est persuadé que la clé de la rencontre se jouera dans l'entre-jeu. "Nous devons en avoir la mainmise. Je m'attend peut-être à un combat physique, mais nous allons tout faire afin de conclure notre premier match de groupe par une victoire", a-t-il conclu. (Belga)