D'après ses propres dires, Witsel a bien récupéré de la difficile rencontre contre les Américains. Le N.6 de la sélection belge, qui a joué les 120 minutes mardi à Salvador, était épuisé et victime de crampe. "Physiquement, je suis allé au-delà de mes limites et j'avais des crampes, mais je suis prêt pour le duel avec les Argentins", a confié le milieu récupérateur du Zenit St-Pétersbourg, jeudi après l'entraînement à Mogi das Cruzes. "On ne joue pas chaque jour contre un fantastique joueur comme lui", a poursuivi celui qui risque de se trouver sur la route de la star argentine. "Messi peut à chaque moment du match faire la différence, ce sera à nous de lui laisser le moins d'espaces et de couper les lignes. Nous n'avons pas peur. Nous allons devoir tout donner et l'Argentine est favorite, mais nous avons des chances de gagner. Si nous jouons avec le même mentalité que contre les Etats-Unis, c'est très possible." Malgré leur accession au Top-8 au Brésil, les Diables n'ont pas fait la fête, au contraire de toute la Belgique. "C'est logique que tout le pays explose. Espérons que nous pourrons encore fournir quelques fêtes au public belge." (Belga)

D'après ses propres dires, Witsel a bien récupéré de la difficile rencontre contre les Américains. Le N.6 de la sélection belge, qui a joué les 120 minutes mardi à Salvador, était épuisé et victime de crampe. "Physiquement, je suis allé au-delà de mes limites et j'avais des crampes, mais je suis prêt pour le duel avec les Argentins", a confié le milieu récupérateur du Zenit St-Pétersbourg, jeudi après l'entraînement à Mogi das Cruzes. "On ne joue pas chaque jour contre un fantastique joueur comme lui", a poursuivi celui qui risque de se trouver sur la route de la star argentine. "Messi peut à chaque moment du match faire la différence, ce sera à nous de lui laisser le moins d'espaces et de couper les lignes. Nous n'avons pas peur. Nous allons devoir tout donner et l'Argentine est favorite, mais nous avons des chances de gagner. Si nous jouons avec le même mentalité que contre les Etats-Unis, c'est très possible." Malgré leur accession au Top-8 au Brésil, les Diables n'ont pas fait la fête, au contraire de toute la Belgique. "C'est logique que tout le pays explose. Espérons que nous pourrons encore fournir quelques fêtes au public belge." (Belga)