María Soledad Fernández, 26 ans, est morte mercredi matin lorsque sa voiture est tombée dans un ravin après avoir été heurtée par l'arrière par un autre véhicule à 150 km de Belo Horizonte, alors qu'elle revenait de Sao Paulo après avoir assisté à la victoire de l'Argentine sur la Suisse en 8e de finale du Mondial. La jeune femme est la fille d'un journaliste sportif de télévision et de radio bien connu en Argentine, Miguel "Tití" Fernandez, qui se trouve au Brésil pour couvrir la Coupe du monde. Deux autres personnes qui se trouvaient dans le véhicule ont été blessées mais sont hors de danger, selon les médias locaux. "J'ai parlé avec les joueurs. Après la joie que nous avons tous eu hier (mardi), les Argentins se sentent très mal car Tití Fernández dans le sport argentin, dans le football et la sélection nationale est un homme très aimé", a indiqué le président de la délégation albiceleste, Juan Carlos Crespi. Selon la presse argentine, l'accident aurait pu être provoqué par deux personnes qui ont été arrêtées par la police brésilienne. (Belga)

María Soledad Fernández, 26 ans, est morte mercredi matin lorsque sa voiture est tombée dans un ravin après avoir été heurtée par l'arrière par un autre véhicule à 150 km de Belo Horizonte, alors qu'elle revenait de Sao Paulo après avoir assisté à la victoire de l'Argentine sur la Suisse en 8e de finale du Mondial. La jeune femme est la fille d'un journaliste sportif de télévision et de radio bien connu en Argentine, Miguel "Tití" Fernandez, qui se trouve au Brésil pour couvrir la Coupe du monde. Deux autres personnes qui se trouvaient dans le véhicule ont été blessées mais sont hors de danger, selon les médias locaux. "J'ai parlé avec les joueurs. Après la joie que nous avons tous eu hier (mardi), les Argentins se sentent très mal car Tití Fernández dans le sport argentin, dans le football et la sélection nationale est un homme très aimé", a indiqué le président de la délégation albiceleste, Juan Carlos Crespi. Selon la presse argentine, l'accident aurait pu être provoqué par deux personnes qui ont été arrêtées par la police brésilienne. (Belga)