Oubliée la défaite contre le Brésil (2-1) de vendredi dernier. Les joueurs et leur entraîneur argentin Jose Pekerman ont eu droit au tapis rouge et à des jets d'eaux des pompiers pour leur arrivée à l'aéroport, où même les agents de sécurité se sont bousculés pour obtenir des autographes. Accompagnés par des supporters, ils ont été transférés en bus décapotable jusqu'au parc Simon Bolivar, le principal la capitale, pour une fête en présence d'une marée jaune -la couleur du maillot de l'équipe- de plusieurs dizaines de milliers de personnes. "Colombien, Colombien, Pekerman est Colombien ! Grâce à la sélection, nous sommes tous des frères", ont chanté les fans à l'arrivée des joueurs, qui ont chacun dit un petit mot à la foule. Au milieu des concerts et des chants, l'équipe de Colombie, dont la dernière participation à un Mondial remontait à 1998, a aussi reproduit la chorégraphie désormais célèbre qui accompagnait ses buts sur le terrain. "Merci d'avoir toujours été là, merci pour votre soutien, on vous aime", a lancé James Rodriguez, l'attaquant vedette et actuel meilleur buteur de la compétition avec six réalisations. "Nous sommes à la hauteur des meilleurs" et "soyez fiers", a clamé l'entraîneur argentin, qui a dominé sa timidité pour esquisser quelques pas de danse. (Belga)

Oubliée la défaite contre le Brésil (2-1) de vendredi dernier. Les joueurs et leur entraîneur argentin Jose Pekerman ont eu droit au tapis rouge et à des jets d'eaux des pompiers pour leur arrivée à l'aéroport, où même les agents de sécurité se sont bousculés pour obtenir des autographes. Accompagnés par des supporters, ils ont été transférés en bus décapotable jusqu'au parc Simon Bolivar, le principal la capitale, pour une fête en présence d'une marée jaune -la couleur du maillot de l'équipe- de plusieurs dizaines de milliers de personnes. "Colombien, Colombien, Pekerman est Colombien ! Grâce à la sélection, nous sommes tous des frères", ont chanté les fans à l'arrivée des joueurs, qui ont chacun dit un petit mot à la foule. Au milieu des concerts et des chants, l'équipe de Colombie, dont la dernière participation à un Mondial remontait à 1998, a aussi reproduit la chorégraphie désormais célèbre qui accompagnait ses buts sur le terrain. "Merci d'avoir toujours été là, merci pour votre soutien, on vous aime", a lancé James Rodriguez, l'attaquant vedette et actuel meilleur buteur de la compétition avec six réalisations. "Nous sommes à la hauteur des meilleurs" et "soyez fiers", a clamé l'entraîneur argentin, qui a dominé sa timidité pour esquisser quelques pas de danse. (Belga)