"Jurgen Roelandts est le meilleur grimpeur (de l'équipe) qui puisse suivre les autres dans la finale. Quant à moi, je dois attendre si j'arrive à suivre dans le Poggio avec l'avant du peloton. Milan-Sanremo est un rêve, mais si la course est dans mes capacités j'espère l'expérimenter cette année." Marc Sergeant, le manager de l'équipe, prédit "Froid, pluie, vent, seront sans doute les ingrédients de dimanche. Les conditions météo joueront un rôle. Un vent de face rendra la course lente avec davantage de chances pour les sprinters. Le mauvais temps augmente les chances que les échappés partis tôt puissent aller au bout, cela n'arrive qu'une fois tous les quinze ans. J'attends que la course soit contrôlée par les équipes des favoris - Cannondale, Astana et BMC - qui supporteront le poids de la course. La Manie a produit une sérieuse sélection ces dernières années. Nous devons surmonter cet obstacle avec autant de coureurs que possible et ensuite amener Greipel et Roelandts dans des conditions optimales dans la finale." (MIK)

"Jurgen Roelandts est le meilleur grimpeur (de l'équipe) qui puisse suivre les autres dans la finale. Quant à moi, je dois attendre si j'arrive à suivre dans le Poggio avec l'avant du peloton. Milan-Sanremo est un rêve, mais si la course est dans mes capacités j'espère l'expérimenter cette année." Marc Sergeant, le manager de l'équipe, prédit "Froid, pluie, vent, seront sans doute les ingrédients de dimanche. Les conditions météo joueront un rôle. Un vent de face rendra la course lente avec davantage de chances pour les sprinters. Le mauvais temps augmente les chances que les échappés partis tôt puissent aller au bout, cela n'arrive qu'une fois tous les quinze ans. J'attends que la course soit contrôlée par les équipes des favoris - Cannondale, Astana et BMC - qui supporteront le poids de la course. La Manie a produit une sérieuse sélection ces dernières années. Nous devons surmonter cet obstacle avec autant de coureurs que possible et ensuite amener Greipel et Roelandts dans des conditions optimales dans la finale." (MIK)