Comme il ne joue pas beaucoup pour le moment, Milan Jovanovic est cité dans les bruits de transferts. Son manque de temps de jeu l'a éloigné de l'équipe nationale de Serbie (coachée par un autre ancien Standardman, Vladimir Petrovic) et cela le touche beaucoup. Jova est toujours décidé à réussir en Angleterre mais devine qu'il devra faire le bilan en fin décembre, avant le mercato d'hiver. Il ne peut se permettre une saison blanche malgré un contrat de trois ans. Le banc n'est pas un univers pour lui.

Liverpool s'intéresse à Lucas Barrios de Dortmund mais cet attaquant paraguayen est très cher. Les Reds songeraient à proposer une importante somme d'argent plus un joueur qui pourrait être Ryan Babbel ou Jova. En Angleterre, des joueurs de ce calibre empochent 50.000 euros par semaine. Jova avait déjà été courtisé par des clubs allemands dont Stuttgart. Il se dit aussi que des équipes italiennes songeraient à lui. Et on sait que Jova adore ce pays, son football, sa gastronomie, etc. De plus, son grand ami, Milos Krasic, est heureux à la Juventus. A deux, ils parlent souvent du Calcio.

Pierre Bilic

Comme il ne joue pas beaucoup pour le moment, Milan Jovanovic est cité dans les bruits de transferts. Son manque de temps de jeu l'a éloigné de l'équipe nationale de Serbie (coachée par un autre ancien Standardman, Vladimir Petrovic) et cela le touche beaucoup. Jova est toujours décidé à réussir en Angleterre mais devine qu'il devra faire le bilan en fin décembre, avant le mercato d'hiver. Il ne peut se permettre une saison blanche malgré un contrat de trois ans. Le banc n'est pas un univers pour lui. Liverpool s'intéresse à Lucas Barrios de Dortmund mais cet attaquant paraguayen est très cher. Les Reds songeraient à proposer une importante somme d'argent plus un joueur qui pourrait être Ryan Babbel ou Jova. En Angleterre, des joueurs de ce calibre empochent 50.000 euros par semaine. Jova avait déjà été courtisé par des clubs allemands dont Stuttgart. Il se dit aussi que des équipes italiennes songeraient à lui. Et on sait que Jova adore ce pays, son football, sa gastronomie, etc. De plus, son grand ami, Milos Krasic, est heureux à la Juventus. A deux, ils parlent souvent du Calcio. Pierre Bilic