Michel Preud'homme le sait, son équipe ne part pas favorite face à Villarreal, quatrième de Liga et vainqueur de Leverkusen lors des deux manches de huitième de finale. Mais Preud'homme sait aussi qu'il peut compter sur des joueurs comme Chadli, Ruiz ou encore Janssen pour créer l'exploit. De plus, les Tukkers ont repris récemment les rênes de leur championnat domestique et ont toutes les chances de le remporter. Ils pourront donc aborder ce match comme un bonus plutôt que comme un impératif.

L'important pour Twente sera d'empêcher les hommes de Juan Carlos Garrido de monopoliser le ballon et de développer leur jeu de petites passes. S'ils y parviennent, alors les Hollandais auront une bonne chance de préserver l'enjeu du match retour au Grolsch Veste.

Villarreal, un petit Barcelone Du côté de Villarreal, la confiance est bien présente. Les Espagnols, même s'ils respectent leurs adversaires de ce soir, ne s'imaginent pas être éliminés par Twente. Au contraire, ils estiment qu'ils ont le niveau pour briguer une place en finale. Et ils ont clairement les arguments nécessaires pour parvenir à leurs fins. Outre leur jeu court et précis, la paire offensive composée par Rossi et Nilmar est actuellement très performante. De plus, les chiffres sont en leur faveur car en six matches européens joués à domicile, les Espagnols se sont imposés six fois !

S'ils marquent tôt dans la rencontre, les hommes de Garrido risquent de faire très mal à Twente car ils auront alors la possibilité de jouer sans stress et d'attendre que l'adversaire se découvre derrière, un peu à l'image de Barcelone face au Shakhtar Donetsk (5-1). Par contre, si les joueurs de Preud'homme arrivent à les empêcher de développer leur jeu, les Espagnols pourraient bien s'énerver et perdre le fil du match.

Le Portugal bien représenté en C2 Les Portugais s'apprêtent à vivre une soirée au rythme de l'Europa League. En effet, le Portugal compte encore trois équipes en quarts de finale! Une belle performance pour ce pays qui compte à peine plus de 11 millions d'habitants.

Le FC Porto accueille les Russes du Spartak Moscou, une rencontre qui sera arbitrée par un Belge, Serge Gumienny.

Le SL Benfica reçoit la visite du PSV Eindhoven, l'équipe dans laquelle évolue notre compatriote Stijn Wuytens.

Et enfin, le SC Braga se déplacera jusqu'en Ukraine pour y affronter le Dynamo Kiev, qui espère faire mieux en C2 que son rival de Donetsk en C1.

Anthony Planus (Stg)

Michel Preud'homme le sait, son équipe ne part pas favorite face à Villarreal, quatrième de Liga et vainqueur de Leverkusen lors des deux manches de huitième de finale. Mais Preud'homme sait aussi qu'il peut compter sur des joueurs comme Chadli, Ruiz ou encore Janssen pour créer l'exploit. De plus, les Tukkers ont repris récemment les rênes de leur championnat domestique et ont toutes les chances de le remporter. Ils pourront donc aborder ce match comme un bonus plutôt que comme un impératif. L'important pour Twente sera d'empêcher les hommes de Juan Carlos Garrido de monopoliser le ballon et de développer leur jeu de petites passes. S'ils y parviennent, alors les Hollandais auront une bonne chance de préserver l'enjeu du match retour au Grolsch Veste. Villarreal, un petit Barcelone Du côté de Villarreal, la confiance est bien présente. Les Espagnols, même s'ils respectent leurs adversaires de ce soir, ne s'imaginent pas être éliminés par Twente. Au contraire, ils estiment qu'ils ont le niveau pour briguer une place en finale. Et ils ont clairement les arguments nécessaires pour parvenir à leurs fins. Outre leur jeu court et précis, la paire offensive composée par Rossi et Nilmar est actuellement très performante. De plus, les chiffres sont en leur faveur car en six matches européens joués à domicile, les Espagnols se sont imposés six fois ! S'ils marquent tôt dans la rencontre, les hommes de Garrido risquent de faire très mal à Twente car ils auront alors la possibilité de jouer sans stress et d'attendre que l'adversaire se découvre derrière, un peu à l'image de Barcelone face au Shakhtar Donetsk (5-1). Par contre, si les joueurs de Preud'homme arrivent à les empêcher de développer leur jeu, les Espagnols pourraient bien s'énerver et perdre le fil du match. Le Portugal bien représenté en C2 Les Portugais s'apprêtent à vivre une soirée au rythme de l'Europa League. En effet, le Portugal compte encore trois équipes en quarts de finale! Une belle performance pour ce pays qui compte à peine plus de 11 millions d'habitants. Le FC Porto accueille les Russes du Spartak Moscou, une rencontre qui sera arbitrée par un Belge, Serge Gumienny. Le SL Benfica reçoit la visite du PSV Eindhoven, l'équipe dans laquelle évolue notre compatriote Stijn Wuytens. Et enfin, le SC Braga se déplacera jusqu'en Ukraine pour y affronter le Dynamo Kiev, qui espère faire mieux en C2 que son rival de Donetsk en C1. Anthony Planus (Stg)