Carl Hoefkens est souvent titulaire au Club Bruges mais il sait que son temps de jeu diminuera quand l'infirmerie libérera les défenseurs actuellement en traitement. Ces derniers jours, on l'a cité du côté de La Gantoise, on a lu qu'il avait discuté avec la direction. Michel Louwagie, le manager des Buffalos, a démenti fermement : "C'est complètement faux. Je ne sais pas qui a inventé ça mais je n'ai contacté ni Hoefkens, ni son entourage. Tout le monde sait que je n'engage pas des joueurs de plus de 30 ans." Le mari de bomba Vanessa a l'âge du Christ et est en fin de contrat.

Eiji Kawashima est un gardien très valable mais il se prend des raclées chaque semaine avec le Lierse. Il partira, au plus tard, en juin. Le fait que son contrat s'achève à ce moment-là pousse le club à lui chercher un nouveau port d'attache, histoire d'en tirer un peu d'argent. Nous avons appris la semaine passée qu'un club brésilien s'intéressait à lui. Toujours au Lierse, Wesley Sonck est poussé vers la sortie mais il s'y sent bien, même s'il joue peu. Avec un contrat annuel d'un million d'euros, on le comprend. Il a eu des touches avec des clubs exotiques mais il n'a pas envie de faire déménager femme et enfants.

Autre cas à problème : Anthony Vanden Borre. Après sa réaction de mauvaise humeur lors de son remplacement à Zulte Waregem, il a été écarté du groupe de Genk pour le match du week-end dernier contre Saint-Trond. Un avertissement de Mario Been. Un de plus. Le VDB de Genk est le même que celui d'Anderlecht ou des Diables Rouges : une prestation d'exception est suivie de plusieurs rencontres cochonnées. On n'a jamais eu l'impression qu'il était heureux dans le Limbourg. Mais où l'a- t-il déjà vraiment été ? Un nouveau déménagement lui ferait peut-être du bien.

Dans le chapitre des ceux qui devraient se barrer, on peut glisser Benjamin Nicaise. Il était revenu à Mons pour être un patron du vestiaire. Il n'a pas perdu sa personnalité mais c'est difficile de donner les ordres quand on est rarement sur le terrain. Les médians alignés régulièrement par Dennis van Wijk s'en tirent bien et le Français est la victime directe. Victime, essentiellement, de la révélation de Maël Lépicier au poste de médian défensif. Nicaise monte souvent en fin de match (encore un petit quart d'heure le week-end dernier) et fait bien son boulot, mais il vaut mieux que cela. Jusqu'à présent, il n'a pas mis le feu au vestiaire ou allumé le staff. Mais pourrait-il conserver cet état d'esprit positif jusqu'à la fin de la saison si rien ne change pour lui ?

Retrouvez l'intégralité du dossier consacré au mercato hivernal dans votre Sport/Foot Magazine de cette semaine.

Thomas Bricmont, Pierre Danvoye et Jules Monnier, Sport/Foot Magazine

Carl Hoefkens est souvent titulaire au Club Bruges mais il sait que son temps de jeu diminuera quand l'infirmerie libérera les défenseurs actuellement en traitement. Ces derniers jours, on l'a cité du côté de La Gantoise, on a lu qu'il avait discuté avec la direction. Michel Louwagie, le manager des Buffalos, a démenti fermement : "C'est complètement faux. Je ne sais pas qui a inventé ça mais je n'ai contacté ni Hoefkens, ni son entourage. Tout le monde sait que je n'engage pas des joueurs de plus de 30 ans." Le mari de bomba Vanessa a l'âge du Christ et est en fin de contrat. Eiji Kawashima est un gardien très valable mais il se prend des raclées chaque semaine avec le Lierse. Il partira, au plus tard, en juin. Le fait que son contrat s'achève à ce moment-là pousse le club à lui chercher un nouveau port d'attache, histoire d'en tirer un peu d'argent. Nous avons appris la semaine passée qu'un club brésilien s'intéressait à lui. Toujours au Lierse, Wesley Sonck est poussé vers la sortie mais il s'y sent bien, même s'il joue peu. Avec un contrat annuel d'un million d'euros, on le comprend. Il a eu des touches avec des clubs exotiques mais il n'a pas envie de faire déménager femme et enfants. Autre cas à problème : Anthony Vanden Borre. Après sa réaction de mauvaise humeur lors de son remplacement à Zulte Waregem, il a été écarté du groupe de Genk pour le match du week-end dernier contre Saint-Trond. Un avertissement de Mario Been. Un de plus. Le VDB de Genk est le même que celui d'Anderlecht ou des Diables Rouges : une prestation d'exception est suivie de plusieurs rencontres cochonnées. On n'a jamais eu l'impression qu'il était heureux dans le Limbourg. Mais où l'a- t-il déjà vraiment été ? Un nouveau déménagement lui ferait peut-être du bien. Dans le chapitre des ceux qui devraient se barrer, on peut glisser Benjamin Nicaise. Il était revenu à Mons pour être un patron du vestiaire. Il n'a pas perdu sa personnalité mais c'est difficile de donner les ordres quand on est rarement sur le terrain. Les médians alignés régulièrement par Dennis van Wijk s'en tirent bien et le Français est la victime directe. Victime, essentiellement, de la révélation de Maël Lépicier au poste de médian défensif. Nicaise monte souvent en fin de match (encore un petit quart d'heure le week-end dernier) et fait bien son boulot, mais il vaut mieux que cela. Jusqu'à présent, il n'a pas mis le feu au vestiaire ou allumé le staff. Mais pourrait-il conserver cet état d'esprit positif jusqu'à la fin de la saison si rien ne change pour lui ? Retrouvez l'intégralité du dossier consacré au mercato hivernal dans votre Sport/Foot Magazine de cette semaine. Thomas Bricmont, Pierre Danvoye et Jules Monnier, Sport/Foot Magazine