Le Memorial Van Damme, 14e et dernière étape de la Ligue de diamant d'athlétisme, propose ce vendredi quelques luttes serrées, notamment sur les haies, piégeuses par nature, pour l'attribution des derniers trophées de la saison au stade Roi Baudouin.

Au 100 m haies dames, l'Australienne Sally Pearson ne possède qu'un et deux points d'avance sur les Américaines Danielle Carruthers et Kellie Welles, alors que les points sont doublés à l'occasion des finales. Mais "l'Aussie" a affiché une telle supériorité ces dernières semaines, en particulier aux Mondiaux et Daegu, où elle avait signé en 12 sec 28/100es le meilleur chrono depuis 19 ans, qu'on l'imagine mal trébuchant si près du but.

Sur le 400 mètres haies, le Britannique David Greene, en or à Daegu, peut encore craindre le retour du Porto-Ricain Javier Culson, voire celui de l'Américain Bershawn Jackson.

Au 1500 m dames, c'est la bouteille à l'encre entre l'Américaine Morgan Uceny, la Bahreïnienne Maryam Yusuf Jamal, blessée en Corée du Sud, et l'Ukrainienne Anna Mishchenko.

En courant le cachet d'une course sur route, le Britannique Mo Farah, champion du monde sur la distance du 5000 mètres, s'est auto-exclu de la lutte à Bruxelles, désormais une affaire entre l'Ethiopien Imane Merga et le Kényan Vincent Chepkok.

A la perche, le Français Renaud Lavillenie n'attend que la certitude mathématique, de même que le Norvégien Andreas Thorkildsen, au javelot, face au jeune Allemand Matthias De Zordo, son bourreau des Championnats du monde.

A la hauteur, la Croate Blanka Vlasic a gagné le général depuis longtemps, mais c'est bien la Russe Anna Chicherova, victorieuse à Daegu, qui devrait la regarder de haut vendredi soir.

Enfin, les comptes sont déjà bons pour le Canadien Dylan Armstrong (poids), la sprinteuse américaine Carmelita Jeter (100 m), l'Ukrainienne Olha Saladukha, sans l'aiguillon au triple saut de la Cubaine Yargeris Savigne, blessée, le Britannique Phillips Idowu (triple saut), la Kényane Milcah Chemos (3000 m steeple) et Amantle Montsho, du Botswana, la reine du monde sur 400 m.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Memorial Van Damme, 14e et dernière étape de la Ligue de diamant d'athlétisme, propose ce vendredi quelques luttes serrées, notamment sur les haies, piégeuses par nature, pour l'attribution des derniers trophées de la saison au stade Roi Baudouin. Au 100 m haies dames, l'Australienne Sally Pearson ne possède qu'un et deux points d'avance sur les Américaines Danielle Carruthers et Kellie Welles, alors que les points sont doublés à l'occasion des finales. Mais "l'Aussie" a affiché une telle supériorité ces dernières semaines, en particulier aux Mondiaux et Daegu, où elle avait signé en 12 sec 28/100es le meilleur chrono depuis 19 ans, qu'on l'imagine mal trébuchant si près du but. Sur le 400 mètres haies, le Britannique David Greene, en or à Daegu, peut encore craindre le retour du Porto-Ricain Javier Culson, voire celui de l'Américain Bershawn Jackson. Au 1500 m dames, c'est la bouteille à l'encre entre l'Américaine Morgan Uceny, la Bahreïnienne Maryam Yusuf Jamal, blessée en Corée du Sud, et l'Ukrainienne Anna Mishchenko. En courant le cachet d'une course sur route, le Britannique Mo Farah, champion du monde sur la distance du 5000 mètres, s'est auto-exclu de la lutte à Bruxelles, désormais une affaire entre l'Ethiopien Imane Merga et le Kényan Vincent Chepkok. A la perche, le Français Renaud Lavillenie n'attend que la certitude mathématique, de même que le Norvégien Andreas Thorkildsen, au javelot, face au jeune Allemand Matthias De Zordo, son bourreau des Championnats du monde. A la hauteur, la Croate Blanka Vlasic a gagné le général depuis longtemps, mais c'est bien la Russe Anna Chicherova, victorieuse à Daegu, qui devrait la regarder de haut vendredi soir. Enfin, les comptes sont déjà bons pour le Canadien Dylan Armstrong (poids), la sprinteuse américaine Carmelita Jeter (100 m), l'Ukrainienne Olha Saladukha, sans l'aiguillon au triple saut de la Cubaine Yargeris Savigne, blessée, le Britannique Phillips Idowu (triple saut), la Kényane Milcah Chemos (3000 m steeple) et Amantle Montsho, du Botswana, la reine du monde sur 400 m. Sportfootmagazine.be, avec Belga