L'année post-olympique est déjà traditionnellement une année compliquée à gérer. D'autant plus si des blessures aux ischio-jambiers viennent perturber la saison, si pas la compromettre. "Mais j'ai travaillé dur pour être prête pour les Mondiaux à Moscou, c'est pour cela que j'étais si contente d'avoir une médaille d'argent dans ces circonstances, pour moi elle valait de l'or", justifiait Sally Pearson, 2e tout sourire derrière l'Américaine Brianna Rollins qui lui a contesté sa suprématie sur les haies cette saison. "Après la course en Russie, mon corps disait stop. Mais dans mon esprit, je ne voulais pas mettre un terme à ma saison. J'aime trop courir et je n'en ai pas trop eu l'occasion cette saison", expliquait-elle devant une cinquantaine de jeunes athlètes écoutant ses conseils pour franchir les haies. "C'est pour cela que j'ai prolongé encore avant de rentrer en Australie." Avec à la clé, le goût de la victoire retrouvée en Autriche, puis une 2e place encore à Zagreb mardi derrière une autre Américaine cette fois, Dawn Harper, champion olympique à Pékin. Après le Memorial Van Damme vendredi, Sally Pearson repartira encore pour un 100m haies à Newcastle, Angleterre, le 14 septembre avant de rentrer en Australie, reposer son corps et fêter ses 27 ans le 19 septembre. (Belga)

L'année post-olympique est déjà traditionnellement une année compliquée à gérer. D'autant plus si des blessures aux ischio-jambiers viennent perturber la saison, si pas la compromettre. "Mais j'ai travaillé dur pour être prête pour les Mondiaux à Moscou, c'est pour cela que j'étais si contente d'avoir une médaille d'argent dans ces circonstances, pour moi elle valait de l'or", justifiait Sally Pearson, 2e tout sourire derrière l'Américaine Brianna Rollins qui lui a contesté sa suprématie sur les haies cette saison. "Après la course en Russie, mon corps disait stop. Mais dans mon esprit, je ne voulais pas mettre un terme à ma saison. J'aime trop courir et je n'en ai pas trop eu l'occasion cette saison", expliquait-elle devant une cinquantaine de jeunes athlètes écoutant ses conseils pour franchir les haies. "C'est pour cela que j'ai prolongé encore avant de rentrer en Australie." Avec à la clé, le goût de la victoire retrouvée en Autriche, puis une 2e place encore à Zagreb mardi derrière une autre Américaine cette fois, Dawn Harper, champion olympique à Pékin. Après le Memorial Van Damme vendredi, Sally Pearson repartira encore pour un 100m haies à Newcastle, Angleterre, le 14 septembre avant de rentrer en Australie, reposer son corps et fêter ses 27 ans le 19 septembre. (Belga)