A Astana, les hommes de Georges Leekens n'auront pas le choix sur le coup de 18 heures: ils doivent s'imposer avant de gagner mardi prochain contre l'Autriche. Sans ces six points, il ne pourra plus être question de qualification pour la phase finale de l'Euro 2012.

En attendant ces deux verdicts, les nouvelles viennent du Standard. Hier, Axel Witsel a révélé qu'il avait été approché par Everton et Brême en été. Il a préféré rester au Standard mais, à 22 ans, il rêve d'Arsenal et de l'étranger. Partira-t-il lors du prochain mercato d'hiver? La question est posée. De son côté, Sinan Bolat en a assez d'attendre sa chance en équipe nationale turque. Il ne refuserait pas une convocation de Leekens qui n'a toujours pas trouvé, semble-t-il, son "grand gardien", le successeur des Jean Nicolay, Jean-Marie Pfaff, Michel Preud'homme, etc. Quant à Mémé Tchite, il espère que la FIFA lui accordera l'autorisation de revêtir la tenue des Diables Rouges.

Pierre Bilic

A Astana, les hommes de Georges Leekens n'auront pas le choix sur le coup de 18 heures: ils doivent s'imposer avant de gagner mardi prochain contre l'Autriche. Sans ces six points, il ne pourra plus être question de qualification pour la phase finale de l'Euro 2012. En attendant ces deux verdicts, les nouvelles viennent du Standard. Hier, Axel Witsel a révélé qu'il avait été approché par Everton et Brême en été. Il a préféré rester au Standard mais, à 22 ans, il rêve d'Arsenal et de l'étranger. Partira-t-il lors du prochain mercato d'hiver? La question est posée. De son côté, Sinan Bolat en a assez d'attendre sa chance en équipe nationale turque. Il ne refuserait pas une convocation de Leekens qui n'a toujours pas trouvé, semble-t-il, son "grand gardien", le successeur des Jean Nicolay, Jean-Marie Pfaff, Michel Preud'homme, etc. Quant à Mémé Tchite, il espère que la FIFA lui accordera l'autorisation de revêtir la tenue des Diables Rouges. Pierre Bilic