A l'issue d'un duel correct avec Kilian Overmeire au cours duquel les deux hommes sont tombés au sol en fin de première période, Dieumerci Mbokani a donné un coup de pied à hauteur du visage de son adversaire. L'arbitre néerlandais de la partie, Danny Makelie, a déclaré après le match ne pas avoir vu le geste du Congolais, par ailleurs auteur de deux buts dans ce match, ce qui ouvre la porte à une poursuite du parquet de l'Union belge sur base des images télés de la partie. Le parquet va désormais s'en assurer auprès de M. Makkelie avant de prendre une décision. "Nous communiquerons officiellement mercredi ou jeudi concernant Dieumerci Mbokani", a déclaré Marc Rubens, procureur. "Nous avons de toute façon huit jours pour prendre une décision dans ce dossier." Un délai de cinq jours ouvrables devant être respecté pour convoquer Mbokani, le Congolais devrait comparaitre au plus tôt le mardi 16 octobre si il est poursuivi. Quoiqu'il arrive, il pourra jouer face au Standard (7 octobre) et un éventuel appel en cas de suspension pourrait lui permettre de jouer encore un match ou deux supplémentaires. (BRUNO FAHY)

A l'issue d'un duel correct avec Kilian Overmeire au cours duquel les deux hommes sont tombés au sol en fin de première période, Dieumerci Mbokani a donné un coup de pied à hauteur du visage de son adversaire. L'arbitre néerlandais de la partie, Danny Makelie, a déclaré après le match ne pas avoir vu le geste du Congolais, par ailleurs auteur de deux buts dans ce match, ce qui ouvre la porte à une poursuite du parquet de l'Union belge sur base des images télés de la partie. Le parquet va désormais s'en assurer auprès de M. Makkelie avant de prendre une décision. "Nous communiquerons officiellement mercredi ou jeudi concernant Dieumerci Mbokani", a déclaré Marc Rubens, procureur. "Nous avons de toute façon huit jours pour prendre une décision dans ce dossier." Un délai de cinq jours ouvrables devant être respecté pour convoquer Mbokani, le Congolais devrait comparaitre au plus tôt le mardi 16 octobre si il est poursuivi. Quoiqu'il arrive, il pourra jouer face au Standard (7 octobre) et un éventuel appel en cas de suspension pourrait lui permettre de jouer encore un match ou deux supplémentaires. (BRUNO FAHY)