Je vais une nouvelle fois parler des coaches d'Anderlecht et du Standard : John Van den Brom et Guy Luzon. Je continue à dire que ce sont de bons entraîneurs mais ils ne m'ont toujours pas convaincu à ce jour que dans le futur, ils seront de très grands entraîneurs. Luzon persiste et signe avec la rotation, c'est très bien mais on voit que le système a ses limites quand l'Israélien est par exemple obligé de se passer d'un Kanu. Je m'interroge sur Stam. Il est clair que ce n'est pas Jaap ni son cousin, je le trouve très moyen. Les flancs ne remplissent pas non plus suffisamment leur travail défensif même si Mehdi Carcela monte en puissance.

Une chose est certaine, il faut rendre hommage à Felice Mazzu. On dit que Charleroi a bétonné ? Ils ont joué avec leurs moyens. Le boulot d'un coach est d'optimiser au maximum les qualités de ses joueurs et c'est ce que Mazzu a fait. Il connaît parfaitement les limites de son noyau, a décidé de jouer le contre et l'a très bien fait. Il a donné une leçon tactique à Luzon. Charleroi a été meilleur à ce niveau. C'était culotté de commencer la rencontre avec trois défenseurs centraux : l'entraîneur carolo a analysé le Standard pendant deux semaines et s'est parfaitement adapté. Il y a deux options quand tu es coach : maintenir ton système de jeu ou t'adapter aux forces et faiblesses de ton adversaire. Mazzu a intelligemment opté pour la deuxième. Il a rapidement trouvé ses marques en D1 et peut compter sur des guerriers comme Onur Kaya ou Guillaume François et sur David Pollet qui marque facilement. Charleroi va se maintenir sans problème cette saison.

A Liège, Eiji Kawashima va devoir à un moment donné céder sa place à Yohann Thuram. Le Japonais est excellent sur sa ligne mais a un gros point faible : les sorties aériennes. Je ne dis pas qu'il faut tuer Kawashima mais faire jouer le Français, qui n'a pas été acheté pour rien, pourrait être bénéfique pour tous à l'image de ce qu'avait fait Enzo Scifo à Mons la saison dernière : Werner avait dû céder sa place durant quelques temps à Berthelin et il est revenu plus fort par la suite.

Côté anderlechtois, le fait d'avoir mis Guillaume Gillet sur le banc pour la rencontre au Tondreau n'est pas une mauvaise idée. Chancel Mbemba l'a superbement remplacé et ça va sans doute permettre à Guillaume de se remettre les idées en place. Mais il ne faut pas oublier que pour le match de ce soir face au PSG, les Mauves vont avoir besoin d'expérience : Gillet en a, il est international et peut évoluer à différentes positions. Il doit être sur le terrain. Il y a quelques années, je m'étais fait allumer quand j'avais dit que Lyon avait deux classes de plus qu'Anderlecht.

Aujourd'hui, c'est cinq classes d'écart qu'il y a entre Paris et le Sporting qui ne peut évidemment pas lutter financièrement. Il va falloir limiter la casse, ne pas se découvrir parce que le PSG est en pleine bourre et va à du 10.000 à l'heure. Les Bruxellois jouent Paris au mauvais moment. Ça aurait été différent s'ils étaient parvenus à prendre des points face à Benfica et l'Olympiacos, là ils vont jouer contre une machine de guerre avec zéro points au compteur ! Ibrahimovic, Cavani, Verratti, c'est la classe mondiale. Pour la première fois depuis longtemps, je serai au stade pour aller voir du spectacle. J'espère qu'Anderlecht ne prendra pas de correction mais ils vont devoir élever leur niveau de jeu par rapport au match de Mons où c'était insuffisant.

Propos recueillis par Jules Monnier

Je vais une nouvelle fois parler des coaches d'Anderlecht et du Standard : John Van den Brom et Guy Luzon. Je continue à dire que ce sont de bons entraîneurs mais ils ne m'ont toujours pas convaincu à ce jour que dans le futur, ils seront de très grands entraîneurs. Luzon persiste et signe avec la rotation, c'est très bien mais on voit que le système a ses limites quand l'Israélien est par exemple obligé de se passer d'un Kanu. Je m'interroge sur Stam. Il est clair que ce n'est pas Jaap ni son cousin, je le trouve très moyen. Les flancs ne remplissent pas non plus suffisamment leur travail défensif même si Mehdi Carcela monte en puissance.Une chose est certaine, il faut rendre hommage à Felice Mazzu. On dit que Charleroi a bétonné ? Ils ont joué avec leurs moyens. Le boulot d'un coach est d'optimiser au maximum les qualités de ses joueurs et c'est ce que Mazzu a fait. Il connaît parfaitement les limites de son noyau, a décidé de jouer le contre et l'a très bien fait. Il a donné une leçon tactique à Luzon. Charleroi a été meilleur à ce niveau. C'était culotté de commencer la rencontre avec trois défenseurs centraux : l'entraîneur carolo a analysé le Standard pendant deux semaines et s'est parfaitement adapté. Il y a deux options quand tu es coach : maintenir ton système de jeu ou t'adapter aux forces et faiblesses de ton adversaire. Mazzu a intelligemment opté pour la deuxième. Il a rapidement trouvé ses marques en D1 et peut compter sur des guerriers comme Onur Kaya ou Guillaume François et sur David Pollet qui marque facilement. Charleroi va se maintenir sans problème cette saison.A Liège, Eiji Kawashima va devoir à un moment donné céder sa place à Yohann Thuram. Le Japonais est excellent sur sa ligne mais a un gros point faible : les sorties aériennes. Je ne dis pas qu'il faut tuer Kawashima mais faire jouer le Français, qui n'a pas été acheté pour rien, pourrait être bénéfique pour tous à l'image de ce qu'avait fait Enzo Scifo à Mons la saison dernière : Werner avait dû céder sa place durant quelques temps à Berthelin et il est revenu plus fort par la suite. Côté anderlechtois, le fait d'avoir mis Guillaume Gillet sur le banc pour la rencontre au Tondreau n'est pas une mauvaise idée. Chancel Mbemba l'a superbement remplacé et ça va sans doute permettre à Guillaume de se remettre les idées en place. Mais il ne faut pas oublier que pour le match de ce soir face au PSG, les Mauves vont avoir besoin d'expérience : Gillet en a, il est international et peut évoluer à différentes positions. Il doit être sur le terrain. Il y a quelques années, je m'étais fait allumer quand j'avais dit que Lyon avait deux classes de plus qu'Anderlecht.Aujourd'hui, c'est cinq classes d'écart qu'il y a entre Paris et le Sporting qui ne peut évidemment pas lutter financièrement. Il va falloir limiter la casse, ne pas se découvrir parce que le PSG est en pleine bourre et va à du 10.000 à l'heure. Les Bruxellois jouent Paris au mauvais moment. Ça aurait été différent s'ils étaient parvenus à prendre des points face à Benfica et l'Olympiacos, là ils vont jouer contre une machine de guerre avec zéro points au compteur ! Ibrahimovic, Cavani, Verratti, c'est la classe mondiale. Pour la première fois depuis longtemps, je serai au stade pour aller voir du spectacle. J'espère qu'Anderlecht ne prendra pas de correction mais ils vont devoir élever leur niveau de jeu par rapport au match de Mons où c'était insuffisant. Propos recueillis par Jules Monnier