Suarez a recueilli 230 points, tous obtenus lors du 2e tour du scrutin, et devancé dans l'ordre le milieu de terrain de Benfica Axel Witsel, qui avait recueilli 211 points à l'issue du premier lorsqu'il jouait au Standard. Thibaut Courtois, le gardien de but de l'Atletico Madrid, grand artisan du titre national de Genk, a pris la 3e place avec 196 points.

Suarez succède au palmarès à un autre joueur d'Anderlecht, le Marocain Mbark Boussoufa.

Suarez : "Axel Witsel aurait mérité le trophée autant que moi"

"Je ne comprends pas ce qui se passe ici", a réagi l'attaquant d'Anderlecht après sa victoire. "Je suis totalement troublé parce que je ne m'y attendais pas du tout. La saison dernière je n'ai pas joué beaucoup de rencontres lors des matches retour et donc c'est une surprise totale que je reçoive ce magnifique trophée", a-t-il ajouté.

"Je dois avant tout remercier toutes les personnes qui m'ont soutenu et le club. C'est grâce à eux que j'ai pu recevoir de Soulier d'Or. Je ne peux pas oublier non plus mes équipiers et l'entraîneur Ariël Jacobs. Sans le coach, je ne serais pas ici. De plus, je trouve qu'Axel Witsel aurait mérité le trophée autant que moi. C'est un excellent joueur."

"Ce Soulier d'Or me donne énormément de satisfaction et beaucoup de confiance dans l'avenir. Cette année, je veux encore m'améliorer et offrir le titre à Anderlecht et peut-être remporter l'année prochaine le Soulier d'Or. Si je quitte jamais le stade Constant Vanden Stock, cela doit se faire par la grande porte", a conclu l'Argentin.

Van Holsbeeck : "espérons que nous pourrons conserver Suarez encore un peu"

Le manager du Sporting, Herman Van Holsbeeck, était particulièrement de la victoire de son protégé, un an après celle du Marocain Mbark Boussoufa, lui aussi joueur d'Anderlecht.

"J'espère que nous pourrons encore conserver un peu Suarez", a déclaré Van Holsbeeck. "Il est clair que beaucoup d'équipes sont intéressées par un joueur tel que Matias. Il est sous contrat jusqu'en 2015. Actuellement, nous n'avons pas reçu une offre concrète, mais je sais qu'il y a beaucoup d'intérêts."

"Jouer en Angleterre sera difficile pour lui car là il faut un permis de travail et comme il n'est pas international, il aura peut-être du mal à l'obtenir. Il y a beaucoup d'intérêt en Russie, mais c'est un avantage pour nous que Matias privilégie la compétition ouest-européenne. Il veut bâtir sa carrière sportive et n'apprécie pas vraiment la compétition russe."

En un tour, comme De Bilde


Premier Argentin à obtenir le Soulier d'Or, Suarez a réussi ce que Gilles De Bilde avait déjà réussi en 1994. Il a récolté tous ses suffrages lors de la seconde moitié de la campagne. Witsel et Courtois, qui ne jouent plus en Belgique depuis le début de la nouvelle saison, ne pouvaient plus marquer de points, eux qui avaient terminé premier et deuxième après le premier tour de scrutin.

'Mati' Suarez déjà présent la saison dernière a véritablement éclaté depuis le début de l'actuelle campagne. Aussi bien en championnat qu'en Europa League, il a éclaboussé les pelouses de sa classe inscrivant notamment 7 buts sur la scène européenne ce qui lui permet d'être l'actuel meilleur buteur de la compétition.

Arrivé à Anderlecht en 2008, il est sous contrat avec Anderlecht jusqu'en juin 2015.

Renard fair-play

Par ailleurs, le gardien de but du FC Malines, Olivier Renard, a lui reçu le trophée du Fair-Play. C'est l'ancien arbitre Frank De Bleeckere qui lui a remis ce prix. Renard, 32 ans, a donc été élu joueur le plus sportif de la Division 1 belge lors de l'année écoulée.

But de l'Année

Enfin, l'attaquant de Lokeren, Benji De Ceulaer, a reçu le trophée du plus beau but de l'année écoulée. Il a marqué un splendide but contre le FC Bruges lors de la septième journée de Pro League. Cinq minutes avant le repos, il a réalisé un contrôle génial (coup du sombrero) qui a lobé Almebäck et a ensuite placé le ballon dans les filets de Colin Coosemans.

Préalablement, De Ceulaer avait été nominé grâce à ce but pour le Ferenc Puskas Award, le prix annuel du plus beau but du monde de l'année dernière. Ce trophée a été finalement remis au Brésilien Neymar (Santos).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Suarez a recueilli 230 points, tous obtenus lors du 2e tour du scrutin, et devancé dans l'ordre le milieu de terrain de Benfica Axel Witsel, qui avait recueilli 211 points à l'issue du premier lorsqu'il jouait au Standard. Thibaut Courtois, le gardien de but de l'Atletico Madrid, grand artisan du titre national de Genk, a pris la 3e place avec 196 points. Suarez succède au palmarès à un autre joueur d'Anderlecht, le Marocain Mbark Boussoufa. Suarez : "Axel Witsel aurait mérité le trophée autant que moi" "Je ne comprends pas ce qui se passe ici", a réagi l'attaquant d'Anderlecht après sa victoire. "Je suis totalement troublé parce que je ne m'y attendais pas du tout. La saison dernière je n'ai pas joué beaucoup de rencontres lors des matches retour et donc c'est une surprise totale que je reçoive ce magnifique trophée", a-t-il ajouté. "Je dois avant tout remercier toutes les personnes qui m'ont soutenu et le club. C'est grâce à eux que j'ai pu recevoir de Soulier d'Or. Je ne peux pas oublier non plus mes équipiers et l'entraîneur Ariël Jacobs. Sans le coach, je ne serais pas ici. De plus, je trouve qu'Axel Witsel aurait mérité le trophée autant que moi. C'est un excellent joueur." "Ce Soulier d'Or me donne énormément de satisfaction et beaucoup de confiance dans l'avenir. Cette année, je veux encore m'améliorer et offrir le titre à Anderlecht et peut-être remporter l'année prochaine le Soulier d'Or. Si je quitte jamais le stade Constant Vanden Stock, cela doit se faire par la grande porte", a conclu l'Argentin. Van Holsbeeck : "espérons que nous pourrons conserver Suarez encore un peu" Le manager du Sporting, Herman Van Holsbeeck, était particulièrement de la victoire de son protégé, un an après celle du Marocain Mbark Boussoufa, lui aussi joueur d'Anderlecht. "J'espère que nous pourrons encore conserver un peu Suarez", a déclaré Van Holsbeeck. "Il est clair que beaucoup d'équipes sont intéressées par un joueur tel que Matias. Il est sous contrat jusqu'en 2015. Actuellement, nous n'avons pas reçu une offre concrète, mais je sais qu'il y a beaucoup d'intérêts." "Jouer en Angleterre sera difficile pour lui car là il faut un permis de travail et comme il n'est pas international, il aura peut-être du mal à l'obtenir. Il y a beaucoup d'intérêt en Russie, mais c'est un avantage pour nous que Matias privilégie la compétition ouest-européenne. Il veut bâtir sa carrière sportive et n'apprécie pas vraiment la compétition russe." En un tour, comme De Bilde Premier Argentin à obtenir le Soulier d'Or, Suarez a réussi ce que Gilles De Bilde avait déjà réussi en 1994. Il a récolté tous ses suffrages lors de la seconde moitié de la campagne. Witsel et Courtois, qui ne jouent plus en Belgique depuis le début de la nouvelle saison, ne pouvaient plus marquer de points, eux qui avaient terminé premier et deuxième après le premier tour de scrutin. 'Mati' Suarez déjà présent la saison dernière a véritablement éclaté depuis le début de l'actuelle campagne. Aussi bien en championnat qu'en Europa League, il a éclaboussé les pelouses de sa classe inscrivant notamment 7 buts sur la scène européenne ce qui lui permet d'être l'actuel meilleur buteur de la compétition. Arrivé à Anderlecht en 2008, il est sous contrat avec Anderlecht jusqu'en juin 2015. Renard fair-playPar ailleurs, le gardien de but du FC Malines, Olivier Renard, a lui reçu le trophée du Fair-Play. C'est l'ancien arbitre Frank De Bleeckere qui lui a remis ce prix. Renard, 32 ans, a donc été élu joueur le plus sportif de la Division 1 belge lors de l'année écoulée. But de l'Année Enfin, l'attaquant de Lokeren, Benji De Ceulaer, a reçu le trophée du plus beau but de l'année écoulée. Il a marqué un splendide but contre le FC Bruges lors de la septième journée de Pro League. Cinq minutes avant le repos, il a réalisé un contrôle génial (coup du sombrero) qui a lobé Almebäck et a ensuite placé le ballon dans les filets de Colin Coosemans. Préalablement, De Ceulaer avait été nominé grâce à ce but pour le Ferenc Puskas Award, le prix annuel du plus beau but du monde de l'année dernière. Ce trophée a été finalement remis au Brésilien Neymar (Santos). Sportfootmagazine.be, avec Belga